Abonnez-vous à -50%

Formule 1: McLaren et Red Bull ne sont pas en mesure de faire des essais avec leurs anciens modèles

Photonews
Photonews

McLaren et Red Bull ne pourront pas effectuer d’essais avec leurs anciens modèles en vue de la reprise du championnat du monde fixée au 5 juillet en Autriche. Les essais sont interdits avec les modèles de l’année 2020 par les règlements de la FIA.

Plusieurs teams prendront la piste ce mois-ci avec des voitures plus anciennes. L’équipe Mercedes sera présente à Silverstone cette semaine avec une W09 Silver Arrow 2018. Ces essais sont destinés à aider les équipes à se préparer en vue de la saison après trois mois d’interruption en raison du Covid-19 et à valider les procédures de sécurité qui seront en vigueur lors des courses cet été.

« Nous n’avons malheureusement pas cette possibilité d’avoir une voiture de deux ans que nous pourrions faire fonctionner à cause de tous les changements du groupe motopropulseur que nous avons eus ces dernières années », a expliqué Andreas Seidl, en charge de McLaren. Ses voitures ont en effet vu se substituer un moteur Honda par un Renault et le team a déjà annoncé qu’il évoluera en 2021 avec un Mercedes. Red Bull a un problme similaire puisqu’il a échangé son moteur Renault pour un Honda.

« Mais comme vous l’avez déjà vu, Lando (Norris) a fait du karting et des essais libres (dans une Formule 3) et nous allons faire de même avec Carlos (Sainz) pour que les pilotes soient prêts », a ajouté le responsable de McLaren.

Si l’écurie ne pourra pas se préparer sur la piste, son équipe de course s’est préparée et a passé en revue ses procédures de travail à l’usine.

« Nous avons relancé l’équipe de course la semaine dernière, donc nous préparons les voitures en ce moment et essayons de passer par de nombreuses procédures et processus dans le garage dans ces nouvelles circonstances avec toute la distanciation sociale, etc. » a ajouté Seidl. « Avec ce que nous savons maintenant du processus qui a été décrit par la FIA et la Formule 1 pour le déroulement du week-end de course en Autriche, nous avons plus de clarté sur ce point. Il est maintenant simplement important de se concentrer sur la préparation dans les trois ou quatre semaines à venir et ensuite, nous espérons que nous aurons un bon départ en Autriche ».

Notre sélection vidéo