Abonnez-vous à -50%

Le président du MR Georges-Louis Bouchez est confiant: «Un plan de relance et un accord de gouvernement en juillet plutôt qu’en septembre»

Le président du MR Georges-Louis Bouchez est confiant: «Un plan de relance et un accord de gouvernement en juillet plutôt qu’en septembre»
©N.E.

Peut-on espérer arriver à un accord sur le gouvernement quand on voit les positions radicalement différentes entre les partis ? Ou l’éviction du patron de la FGTB parce qu’il a osé discuter avec vous ?

On est face à un choix important : soit on s’enfonce dans la radicalité, bloc contre bloc et on n’y arrivera pas. Soit on se parle pour trouver un accord. Il faut avoir le sens des responsabilités. Au MR, on sait que l’on n’aura pas la majorité de nos rêves, mais on soutiendra le projet qui permettra à la Belgique de se redéployer. Si on veut éviter de prendre du retard, il faut un accord cet été et plutôt en juillet qu’en septembre. Au-delà de septembre, ce sera la cata.

Un accord sur le plan de relance pour le 21 juillet et un sur un futur gouvernement en septembre, c’est le timing ?

Non, les deux en même temps. Ce ne serait pas bien d’avoir un plan de relance sans majorité assez large pour l’exécuter. Nous voulons un plan de relance qui concerne aussi les entités fédérées. Sinon, on perdra en efficacité. Quand il y aura un accord de relance, il y aura un accord de gouvernement. On devra travailler au moins deux ou trois ans pour relancer l’économie vu le choc encaissé.

►► Découvrez ici l’interview de Georges-Louis Bouchez.

Notre sélection vidéo