Abonnez-vous à -50%

L’organisation de la Formule 1 vise des courses supplémentaires en Europe

Photonews
Photonews

L’organisateur de la Formule 1 vise à organiser des courses supplémentaires en Europe pour pallier les possibles annulations de certains Grands Prix et d’ainsi arriver à un championnat de quinze à dix-huit courses.

La Formule 1 tient compte d’un certain nombre d’annulations dans le calendrier. Les Grands Prix d’Australie, de Monaco, des Pays-Bas et de France ont été annulés. Des sources indiquent que ceux d’Azerbaïdjan, de Singapour et du Japon connaîtront le même sort. Des interrogations concernent les manches au Brésil, au Mexique et aux États-Unis. Pour arriver à un nombre acceptable de quinze à dix-huit manches, la direction de la F1 vise à organiser des courses supplémentaires en Europe.

Pour l’instant, le calendrier dévoilé la semaine passée compte huit Grands Prix, tous en Europe. L’Italie pourrait accueillir un deuxième Grand Prix. La Russie, qui ne figure pas encore au calendrier, est également citée pour l’organisation de deux courses. Hors Europe, le Bahreïn se trouve dans le même cas de figure. L’Allemagne et le Portugal sont candidats pour un Grand Prix.

« Nous avons plusieurs options et nous sommes confiants d’avoir une seconde partie de saison magnifique », a déclaré Ross Brawn, le directeur sportif, sur le site de la F1. « Il est possible d’avoir une saison européenne prolongée avec une ou deux autres courses si nécessaire. »

« Je pense que le Bahreïn et Abou Dhabi seront le point de chute de la saison. Cela nous donne dix courses. Il nous manque cinq ou six bonnes courses au milieu. »

La F1 débutera sa saison à huis clos en Autriche le 5 juillet. Une semaine plus tard, une deuxième course se tiendra sur le même circuit de Spielberg.

Notre sélection vidéo