Abonnez-vous pour 1€

Michel Preud’homme: «Je ne serai pas la belle-mère de Philippe Montanier au Standard»

Exclusif
@News
@News

Ce mardi, alors que le staff technique du Standard s’est déjà remis au travail, Michel Preud’homme met le cap sur Bordeaux. Pour un voyage en voiture qu’il va apprécier en deux jours avec, à la pause, la possibilité de relire son nouveau contrat d’un an plus un qui remplace celui de quatre ans paraphé en 2018. Tout cela parce qu’il a décidé de ranger son bleu de travail pour endosser le costume de vice-président et de conseiller du Standard. Les kilomètres défilant, il songera peut-être aux deux années écoulées. Ou alors à la manière de faire progresser un club qui, ces derniers mois, a démontré ne pas encore être au bout du chemin, sportivement et administrativement. En attendant, c’est un homme apaisé qui se confie. Pour livrer son ressenti sur une page de sa vie qui se tourne.

Michel Preud’homme, sommes-nous définitivement en présence d’un retraité du terrain ?

Dans mon esprit, la réponse est oui. Mais on ne sait jamais ce que la vie vous réserve. J’ai envie aujourd’hui de rééquilibrer le travail et la vie car la manière dont je fais ce métier me pompe une telle énergie que je ne suis plus certain de pouvoir tenir la distance. Bien entendu, j’aurais encore pu profiter de mon contrat de coach pendant un an. Mais par honnêteté, je n’ai jamais fonctionné de la sorte. En fait, je n’ai plus la force de faire ce métier d’entraîneur comme je souhaite le faire. J’ai l’impression que j’ai de plus de plus de mal à récupérer. D’ailleurs, à l’inverse de ma décision de prendre une année sabbatique après Bruges, même mon fils Guilian partage cette fois ma décision. Il veut que son père profite un peu plus de la vie.

C’est une question de motivation ?

Non car je suis toujours autant motivé dans tout ce que j’entreprends.

– « Je veux continuer à faire progresser le Standard vers la stabilité parfaite pour qu’un jour le club se mêle au top belge ».

– « L’équipe nationale ? Le bon moment ne s’est jamais présenté, et dans ma tête, cela m’étonnerait que cela puisse encore arriver ».

– « Philippe Montanier a une forte personnalité et il en faut une au Standard ».

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo