Abonnez-vous pour 1€

«Je n’ai pas la meilleure voix»: Abi, grand gagnant de The Voice, révèle ce qui l’a mené à la victoire!

«Je n’ai pas la meilleure voix»: Abi, grand gagnant de The Voice, révèle ce qui l’a mené à la victoire!

Abi, juste après la victoire samedi soir, qu’avez-vous fait ?

Si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais fait des câlins à tout le monde ! Mais vu la situation… On a donc passé du temps avec les finalistes, je leur ai fait de beaux discours où je leur ai exprimé tout mon amour et ma gratitude. C’était notre dernière soirée ensemble.

Ce contact physique manque forcément après une victoire, une fin d’aventure. Vous vous êtes serrés dans les bras avec Pascal Obispo malgré les recommandations. Parce qu’il fallait partager toute cette émotion avec quelqu’un, on imagine ?

Oui c’est ça. Avec le confinement, je n’en pouvais plus dans les studios, je me retenais tout le temps ! J’étais en mode câlins mais on ne pouvait pas. Ça me faisait mal au cœur. J’en ai besoin quand quelque chose d’intense se passe. Besoin de se transmettre et de partager ça, toutes ces bonnes ondes. J’avais besoin de le faire et, avec Pascal, ça a été fort, intense et très spontané.

Il y a votre victoire, mais aussi la fin d’une longue aventure…

Oui, et j’avais ce pincement au cœur. Cette finale était différente des étapes d’avant parce que personne n’a réellement perdu, personne n’a été éliminé. C’est une victoire pour les autres finalistes aussi, et je leur dédie ma victoire.

Ce que vous dites là démontre à nouveau votre extrême gentillesse, cette bienveillance que Pascal Obispo a soulignée. Vous pensez que c’est grâce à ces qualités-là que le public vous a plébiscité, parce que les gens ont besoin de ça ?

Très honnêtement, je me suis rendu compte de ça au travers de l’aventure, que les gens ont besoin de ça. J’ai réalisé que ce n’est pas forcément la voix qui primait, parce que je n’ai pas la meilleure voix de l’aventure, loin de là ! Je crois que c’est cette part de sincérité qui a touché les gens.

À l’approche de la finale, vous nous disiez ne pas vous rendre compte que vous étiez le grand favori. Et maintenant que vous avez remporté plus de 50 % des votes alors que vous étiez 4, vous êtes un peu plus convaincu ?

Je n’ai plus le choix (rires), je suis obligé de l‘accepter ! En fait, j’aime toujours me trouver des excuses quand quelque chose de positif m’arrive. Face au soutien du public, je ne peux que me taire et accepter et dire surtout « merci ! »

Vous évoquiez avec nous le fait qu’avec Tom, autre chanteur noir parmi les finalistes, vous aviez un rôle sociétal à jouer en ces temps où le racisme regagne du terrain. En tant que gagnant, votre rôle est encore plus fort ?

(…)

>>> Son interview complète est à lire ici  !

>>> Il est arrivé dans The Voice grâce à une ancienne de la Star Academy  !