Abonnez-vous à -50%

Le Bayern Munich champion d’Allemagne pour la 30e fois de son histoire, la 8e consécutive après sa victoire à Brême (vidéo)

Vidéo
Robert Lewandowski et Jérôme Boateng
Robert Lewandowski et Jérôme Boateng - AFP

Le « Rekordmeister », qui a terminé à dix après l’exclusion d’Alphonso Davies pour deux avertissements (79e), s’est imposé à huis clos 0-1 à Brême grâce à un but de Robert Lewandowski (43e).

Munich compte désormais 10 points d’avance sur son dauphin Dortmund, qui ne peut plus le rejoindre, avec trois matches seulement à jouer dont un ce mercredi contre Mayence (20h30), pour la 32e journée.

Dans ce monde étrange du football au temps du Covid-19, le rigoureux protocole sanitaire a donné à la joie des joueurs des allures de célébration d’une équipe de juniors. Seuls les remplaçants et les encadrants admis sur le banc de touche ont pu partager les embrassades avec les onze joueurs sur la pelouse.

Cette victoire à Brême a été moins maîtrisée que les sept précédentes depuis la reprise du football mi-mai.

Müller égale Ribéry

Entre l’avant-dernier, à la lutte pour essayer de sauver sa peau in extremis, et l’équipe de stars du Bayern, le combat était pourtant inégal. Hansi Flick avait aligné son équipe-type du moment, et Lewandowski, qui vit à 31 ans l’une de ses meilleures saisons, a ouvert le score peu avant la pause.

Mais l’exclusion de Davies a déstabilisé le Bayern et donné des ailes à Brême, qui a fait courir dans les dernières minutes quelques sueurs froides dans le dos des Bavarois, sauvés du bout des doigts par leur gardien Manuel Neuer à la 90e minute.

Au final, l’histoire retiendra que Lewandowski a atteint la barre des 31 buts en une saison de Bundesliga, son nouveau record personnel. Et que Thomas Müller a rejoint Franck Ribéry tout en haut du classement du nombre de titres de champion pour un seul joueur : neuf !

Pour Hansi Flick en revanche, bombardé entraîneur en novembre après le limogeage de Niko Kovac, il s’agit du premier titre de sa carrière comme coach principal. Mais il avait déjà soulevé quatre fois le « Schale », le trophée du champion d’Allemagne, comme joueur avec le Bayern entre 1986 et 1990.

Ce titre, qui scelle la domination écrasante du Bayern en Allemagne au XXIe siècle (15 Bundesliga depuis l’an 2000), n’est cependant pour les dirigeants qu’un minimum indispensable.

En route vers le triplé

Le 4 juillet à Berlin, l’équipe tentera de conquérir un deuxième doublé national consécutif en finale de la Coupe d’Allemagne contre Leverkusen. Avant de se lancer une nouvelle fois en août à la conquête de la Ligue des champions, qui lui échappe depuis 2013.

Si le champion est désormais connu, la Bundesliga n’a pas encore épuisé tout son suspense. Mönchengladbach (59 pts), vainqueur ce mardi 3-0 de Wolfsburg, a repris provisoirement à Leverkusen (57 pts) la quatrième place, synonyme de qualification pour la Ligue des champions 2020-2021. Le Bayer reçoit mercredi Cologne pour tenter de se replacer.

Dortmund (66 pts), est solidement accroché à sa deuxième place et d’ores et déjà qualifié pour la prochaine Ligue des champions. Le troisième est Leipzig (62 pts), toujours en course pour les 1/4 de finale de l’actuelle Ligue des champions, qui s’achèvera en août.

En bas de tableau, le promu Paderborn, battu 1-0 par l’Union Berlin, n’aura pas survécu à sa première saison de Bundesliga et redescend l’an prochain en D2. L’Arminia Bielefeld, assuré de terminer dans les deux premiers de D2, retrouvera en revanche l’élite, onze ans après l’avoir quittée.

Le direct commenté

Le classement général

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo