Abonnez-vous pour 1€

Les matches de légende des Diables rouges: l’exploit le plus improbable de l’histoire contre l’URSS en 1986

Vidéo
BelgaImage
BelgaImage

Au Mexique, après un premier tour calamiteux marqué par d’immenses tensions provoquant le renvoi au pays de René Vandereycken, Guy Thys avait décidé de tout changer, en rajeunissant considérablement son équipe via, notamment, Demol (20 ans) et Vervoort (21). Mais ce huitième de finale n’annonçait quand même rien de bon face à l’ogre soviétique, qui n’était autre que le Dynamo Kiev (brillantissime vainqueur de la Coupe des coupes quelques semaines plus tôt) amélioré, avec à sa tête le même entraîneur, le génial autant que peu souriant Valeri Lobanovski. Au premier tour, le onze soviétique avait tellement emballé par son jeu collectif et la virtuosité de son attaquant vedette, Igor Belanov (qui serait Ballon d’Or cette année-là), que nombreux étaient les observateurs à en faire LE favori de l’épreuve. Le journal L’Équipe écrivait : « L’URSS, c’est le football du 21e siècle, à côté duquel l’équipe de France pratique un jeu d’épicier. »

« Que fait cet homme ? »

Mais les Diables étaient décidément bénis des Dieux, en deux temps :

> À 1-0 pour les Soviétiques, Yakovenko, seul devant Pfaff, envoyait son heading sur le piquet et Vervoort sauvait miraculeusement sur la ligne la reprise de Zavarov. À 2-0, tout eût, sans doute, été dit…

>Alors que le premier but égalisateur de Scifo était déjà suspect, celui de Ceulemans (2-2) était clairement entaché de hors-jeu, le « Caje » se trouvant derrière la défense lors de la longue passe de Demol. D’ailleurs, le juge de touche espagnol levait son drapeau avant de le rabaisser, et d’hésiter, pendant que Frank hurlait dans son micro : « Mais que fait cet homme ? Que fait cet homme ? C’est entre ses mains que se trouve notre sort… » Heureusement, le VAR n’existait pas, et l’arbitre suédois validait le point !

Le sort nous restait favorable jusqu’au bout et quand la prolongation se terminait, il était une heure du matin en Belgique où tout le monde chantait et dansait dans les rues. La folle aventure ne faisait que commencer. Olé, olé, olé, olé…

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo