Abonnez-vous pour 1€

Le risque de fraude en ligne a augmenté avec la crise sanitaire du Covid-19

Le risque de fraude en ligne a augmenté avec la crise sanitaire du Covid-19
123RF

En 2019, la FSMA a reçu 1.227 signalements de fraudes, soit 23% de plus qu’en 2018. L’Autorité constate que les escrocs exploitent de plus en plus les médias sociaux. «Ils utilisent des canaux tels que Facebook, Instagram ou LinkedIn pour faire miroiter des gains considérables aux consommateurs.»

Pour attirer l’attention de ces derniers sur les dangers liés à certaines offres, la FSMA publie des mises en garde. Elle en a ainsi diffusé 138 en 2019. À la demande de la FSMA, les autorités judiciaires belges ont bloqué l’année dernière l’accès depuis la Belgique à 173 sites web présentant des offres frauduleuses.

Aujourd’hui, les fraudeurs n’hésitent pas à exploiter l’actualité autour de la pandémie de la Covid-19. «Le risque d’être confronté à des tentatives de fraude à l’investissement en ligne a augmenté pendant la crise parce que les consommateurs utilisent davantage internet en période de confinement, soit parce qu’ils travaillent depuis leur domicile, soit parce qu’ils entretiennent leurs contacts sociaux par ce moyen. L’incertitude sur les marchés financiers pourrait en outre accroître l’attrait des consommateurs pour les promesses d’investissements ’miraculeux’ proposés par les fraudeurs comme des alternatives aux investissements classiques», explique la FSMA.

La nouvelle campagne en ligne contre les fraudes sera menée en deux temps, en juin et à l’automne, via Facebook et Google, car c’est souvent par le biais des réseaux sociaux que les fraudeurs entrent en contact avec leurs victimes.