Abonnez-vous pour 1€

Bilan sportif, communication, finances, management: en cinq ans, Bruno Venanzi a ramené le calme au Standard mais pas encore le titre!

Vidéo
BelgaImage
BelgaImage

Le 24 juin 2015, Bruno Venanzi annonce officiellement être devenu propriétaire du Standard de Liège. Plus exactement de 99,90 % de la société anonyme. L’ancien co-propriétaire de Lampiris a fait l’acquisition de 1.066.104 actions pour un coût de 21 millions d’euros. Ce jour-là, les supporters ont fait la fête. Roland Duchâtelet, dont le cœur n’a jamais vraiment vibré pour un club dont il était devenu le patron en juin 2011 pour 32 millions, en a eu marre finalement de la contestation incessante des fans à son égard, à l’image de cette manifestation de 4.000 supporters en colère lors du Business meeting du 27 juin 2013. Bruno Venanzi, vrai supporter du club, liégeois de surcroît, ne pouvait, lui, que recueillir l’adhésion des sympathisants rouches qu’il avait d’ailleurs cherchée auprès des Ultras avant même le rachat du club.

Cinq ans plus tard, quelques promesses oubliées comme l’ouverture du capital aux socios ou la volonté de développer l’Académie des jeunes qui a tardé à se concrétiser, c’est l’heure d’un premier bilan pour le nouveau propriétaire qui a dû apprendre son métier et découvrir un milieu bien différent de celui des affaires. En sachant que s’il peut présenter deux Coupes nationales à son bilan sportif, décrochées en 2016 et en 2018, il se heurte aujourd’hui aux limites financières de son club pour pouvoir rivaliser dans la course au titre même si, en 2018, Ricardo Sa Pinto avait entretenu le rêve lors de Playoffs 1 disputés avec une confiance au zénith et sans pression aucune après la victoire décrochée en finale de la Coupe de Belgique face à Genk. Ce que l’on retiendra aussi du quinquennat de Bruno Venanzi, ce sont des enquêtes judiciaires en cours, liées à certains transferts et au départ de Junior Edmilson à Al Duhail.

►► Retour sur son bilan sportif  : deux Coupes de Belgique mais 51,2 % de points en championnat.

►► Sa médiatisation lui a joué quelques mauvais tours  : de la fougue avant de prendre du recul.

►► Finances : vers un retour de Roland Duchâtelet au sein du club?

►► Un management en question: «Le Standard a besoin d’hommes forts»

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo