Abonnez-vous pour 1€

Dépénalisation de l’avortement: la proposition de loi sur l’IVG devrait revenir en plénière le 2 juillet

Eliane Tillieux
Eliane Tillieux - Belga

Le Conseil d’Etat a remis vendredi son avis sur des amendements à cette proposition de loi cosignée par des députées socialistes, libérales, écologistes, du PTB et de DéFI. La Chambre peut donc reprendre l’examen en séance plénière interrompu le 12 mars par l’envoi au Conseil d’Etat demandé par les opposants au texte (cdH, CD&V, N-VA, Vlaams Belang).

« Nous avons commencé les débats sur ce sujet au mois d’octobre. Il y a eu deux lectures, des avis du Conseil d’Etat sur le texte et les amendements. Le débat est mûr et chacun peut aujourd’hui se prononcer. On peut passer au vote », a souligné Mme Tillieux.

Le PTB a insisté sur l’urgence de voter ce texte. « La crise sanitaire a encore aggravé la situation de nombreuses femmes suite à la détérioration des conditions socio-économiques et un accès à la contraception plus difficile. Les tests de grossesse se sont hissés dans le top-10 des produits de grande consommation, aux côtés de la farine et du papier toilette, pendant le confinement. Nous craignons une augmentation du nombre de grossesses non désirées et des conséquences d’une prise en charge tardive », a expliqué Sofie Merckx.

Notre sélection vidéo