Abonnez-vous pour 1€

Perquisition au Sporting de Charleroi: il s’agissait d’un complément d’enquête fiscale sur les activités de Mogi Bayat

Mogi Bayat.
Mogi Bayat. - Photo News

Même si elle ne fait aujourd’hui plus la Une de l’actualité, l’enquête sur le Footbelgate n’est pas clôturée. Loin de là ! Ce mercredi, aux environs de 10h15, plusieurs enquêteurs de la police du Limbourg ont en effet débarqué simultanément dans les locaux du Sporting de Charleroi et du Racing Genk. Réduit à sa plus simple expression, le dispositif policier n’avait toutefois plus rien à voir avec ce qu’avaient connu les neuf premiers clubs perquisitionnés à l’époque, puisque c’est en nombre très restreint que les policiers se sont présentés en civil au Mambourg et à la Cristal Arena.

C’est le nom de Mogi Bayat qui se trouve au cœur du dossier qui semblait intéresser les enquêteurs ce mercredi matin. Les policiers auraient ainsi eu pour tâche de s’assurer de la parfaite corrélation entre la comptabilité de l’agent franco-iranien et ce qui se trouvait dans les fichiers des clubs ciblés.

►► Les documents concernant une dizaine de transferts ont été vérifés: voici les joueurs en question.

►► Découvrez la réaction de Mehdi Bayat après la perquisition menée au Mambourg.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles CHARLEROI pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo