Abonnez-vous pour 1€

«Oh punaise!»: oups, Sophie Davant manque de casser l’objet d’un vendeur dans Affaire conclue! (vidéo)

Vidéo
«Oh punaise!»: oups, Sophie Davant manque de casser l’objet d’un vendeur dans Affaire conclue! (vidéo)

Les commissaires-priseurs et Sophie Davant n’hésite pas à manipuler les objets apportés par les vendeurs afin de procéder à leur estimation, mais aussi pour bien les montrer aux caméras sur le plateau afin que les téléspectateurs puissent bien analyser ce qui va filer en salle des ventes.

Ce mardi 23 juin sur France 2, un certain Anthony est venu vendre un paravent à quatre grandes feuilles avec lequel il espérait faire une belle affaire, lui qui l’avait acqui pour 550 euros quelques années auparavant. « C’est un paravent que j’ai acheté il y a une dizaine d’années aux enchères. Il ne va plus avec ma décoration actuelle, donc je m’en sépare » a-t-il expliqué. L’homme semblait plutôt mal à l’aise pour sa première télé. Une situation qui a évidemment amusé l’animatrice Sophie Davant. « Ça va ? Ça n’a pas l’air… », lui a-t-elle demandé. Mais elle n’aurait pas dû se moquer...

Et pour montrer ce grand paravent aux caméras, l’animatrice a essayé de le faire basculer… et a failli faire tomber deux panneaux. « Je pensais qu’ils étaient attachés… ». Heureusement que Marie, la commissaire-priseur, était là pour éviter la casse. Mais ce n’était que le début et finalement tout a failli valser par terre ! « Oh punaise ! Je pense que plus ça va, moins ça va Sophie… », s’est exclamée Marie.

« Ouh là… Je crains le pire », a lâché le vendeur, pas du tout rassuré, qui sait certainement que certains objets ont parfois été « abîmés » avant d’être présentés en salle des ventes. Finalement l’équipe technique a dû intervenir. « Donc là on est en perdition… Heureusement que nos amis viennent à notre rescousse ! ».

Finalement, l’objet sera estimé à 400 euros et vendu au même prix à l’inévitable Julien Cohen. Une déception pour le vendeur qui en attendait davantage.