Abonnez-vous pour 1€

«Ce n’est pas la popularité qui soigne!»: bousculé par Jean-Jacques Bourdin, Didier Raoult s’emporte et veut quitter le plateau (vidéo)

Vidéo
«Ce n’est pas la popularité qui soigne!»: bousculé par Jean-Jacques Bourdin, Didier Raoult s’emporte et veut quitter le plateau (vidéo)

Chaque matin, le journaliste Jean-Jacques Bourdin à l’habitude de malmener ses interlocuteurs. Alors quand il reçoit le Professeur Didier Raoult, cela ne peut faire que des étincelles.

Et c’est ce qui s’est passé ce jeudi matin sur RMC et BFMTV. L’infectiologue marseillais, grand défenseur de l’hydroxychloroquine pour traiter des malades du Covid-19, a même failli quitter le plateau à plusieurs reprises après quelques échanges assez tendus.

« Vous avez dit, ‘Ici à Paris, on comptait les morts, moi je comptais les positifs’. Vous l’avez dit » lance le journaliste à son invité. « N’est-ce pas insultant quand même à l’égard des soignants d’Île-de-France, des familles de victimes ? Je vous pose franchement […] Ça a choqué ! Vous comprenez que ça ait choqué ? », questionne ainsi Jean-Jacques Bourdin.

« Ici à Paris, je ne viens pas souvent. À Marseille, je suis extraordinairement populaire », a répondu Didier Raoult, dans son style inimitable. Mais Bourdin l’a directement coupé : « Mais ça n’a rien à voir ça. Ce n’est pas la popularité qui soigne ».

« Donc on tue des gens »

Et le professeur s’est alors un peu énervé de s’être fait couper la parole : « C’est moi qui soigne. C’est pas vous non plus qui soignez. Vous avez déjà soigné quelqu’un dans votre vie ?! Vous avez déjà sauvé quelqu’un dans votre vie ?! Non alors calmez-vous, calmez-vous ! […] Ne m’expliquez pas la médecine. […] Je n’ai fait que soigner les gens. […] Si vous faites pas le diagnostic des gens vous ne pouvez pas soigner les gens. N’en faites pas de déduction foireuse. Je vous ai dit que quand on dit aux gens « ne faites pas de diagnostic, restez à la maison »… »

« Donc on tue des gens », a lancé le journaliste. Une provocation de trop pour le professeur marseillais, qui a menacé de quitter le plateau. « Je vais me lever et m’en aller… Donc vous écoutez ce que je vous dis. »

« Ce serait une erreur [de quitter le plateau, NDLR] », lui répond le journaliste.

« Non. Je m’en fiche de vous. De votre popularité je m’en fous aussi », lance Raoult. « Moi aussi », rétorque Bourdin.

« Si on s’en fout, on peut partir tous les deux ». Le professeur se lève alors, avant que le journaliste ne calme le jeu et poursuive plus calmement son interview.

Voici l’échange musclé en vidéo

Notre sélection vidéo