Abonnez-vous pour 1€

Edward, 93 ans, meurt tragiquement écrasé par son fauteuil roulant électrique après une fausse manœuvre: «Son cou s’est coincé dans le repose-pieds»

Illustration
Illustration - 123RF

C’est un accident dramatique qui a eu lieu en Angleterre. Edward Stainer, un retraité de 93 ans, est décédé, étouffé par son fauteuil roulant électrique. Il aurait accidentellement ramené le repose-pieds au niveau de son cou en chutant.

Selon les informations du DailyMail, le nonagénaire a été retrouvé coincé sous son fauteuil roulant en novembre dernier, dans sa maison située à Basingstoke, où il vivait avec son petit-fils David Clarke depuis dix ans. Une enquête a permis d’en savoir plus sur les causes de l’accident dramatique. Edward serait tombé et aurait accidentellement appuyé sur un bouton qui aurait fait bouger le repose-pieds au niveau de son cou, ce qui l’a étranglé.

David Clarke, le petit-fils d’Edward, a déclaré que ce dernier était en possession du fauteuil roulant depuis plus de dix ans mais que dans les semaines précédant son décès, la télécommande avait commencé à être défaillante. « Parfois, il essayait d’aller en marchant jusqu’à son fauteuil tout seul. Quelques semaines avant qu’il ne meure, la télécommande était tombée en panne. Nous l’avons réparée trois semaines avant qu’il ne décède », a confié le petit-fils d’Edward au DailyMail. « Mon grand-père était allongé sur le sol lorsque je suis rentré et le fauteuil était au-dessus de lui. Le repose-pieds était sur son cou. La télécommande était sur le côté gauche de la chaise, juste à côté de lui. Le repose-pieds était au-dessus de lui et la chaise était en position ‘verticale’. Il était couché sur le dos. », a tristement expliqué David.

Jason Pegg, le fonctionnaire chargé du décès d’Edward, a conclu qu’il s’agissait d’un accident : « Le cou du défunt s’est retrouvé coincé dans un repose-pieds à commande électrique d’un fauteuil, provoquant l’asphyxie du défunt. Il était tombé au sol et a actionné la commande électrique du repose-pieds en appuyant par inadvertance sur le bouton de commande. La mobilité limitée du défunt a contribué au décès ».

Notre sélection vidéo