Abonnez-vous pour 1€

Jessika, maman de quatre petits garçons, tuée par son compagnon à Berloz: «L’entente au sein du couple semble s’être dégradée avec le confinement»

Selon ses avocats, Steven redoutait d’être séparé de ses quatre enfants.
Selon ses avocats, Steven redoutait d’être séparé de ses quatre enfants. - D.R.

Steven et Jessika étaient ensemble depuis six ans. Elle est Brésilienne, sa famille est toujours au Brésil sauf sa maman, qui réside en Belgique. Peu après leur rencontre, tout avait été très vite : leur fils aîné a cinq ans, leur deuxième gamin a quatre ans et ils ont eu des jumeaux il y a trois ans.

Aucun des deux membres du couple n’était connu de la justice, et ils n’avaient aucun problème avec le voisinage. Steven, la petite trentaine, avait suivi une formation d’informaticien, il avait travaillé mais là, il était en recherche d’emploi.

Jessika, 27 ans, bénéficiait quant à elle d’indemnités de mutuelle. Cette famille nombreuse ne roulait donc pas sur l’or, mais ils faisaient face aux difficultés, installés depuis plusieurs mois dans cette maison qu’ils louaient.

► Les avocats de Steven nous expliquent que l’entente au sein du couple s’est détériorée durant le confinement : un élément en particulier effrayait le jeune homme.

► Steven serait très choqué par le geste qu’il a commis.

Notre sélection vidéo