Abonnez-vous pour 1€

Polémique à Ixelles: Christos Doulkeridis (Ecolo) malmené par l’opposition suite à une modification de règlement

Christos Doulkeridis.
Christos Doulkeridis. - J.T.

Le bourgmestre d’Ixelles Christos Doulkeridis (Ecolo-Groen) et les échevins de la commune ont fait adopter jeudi au conseil communal une modification de règlement leur permettant de renoncer à une voiture de fonction. Ils ont saisi l’occasion de la fin, d’ici un an, de deux contrats de leasing de voitures de fonction pour adopter une formule de mobilité douce en phase test.

La voiture du bourgmestre, par exemple, roule nettement moins souvent que sous la législature sortante.

Les membres du collège peuvent à présent recourir à un abonnement Cambio, à usage professionnel, et à un vélo ou un scooter électrique en usage professionnel et privé. Le tout est complété par l’attribution d’un abonnement STIB.

Pour éviter toute discussion sur la transparence des rémunérations, ces facilités d’usage mixtes d’engins électriques sont considérées comme des avantages en nature et seront donc taxées.

Mais les partis de l’opposition (MR, Objectif XL, DéFI, PTB) ont reproché au bourgmestre Christos Doulkeridis (Ecolo) et au premier échevin Bea Diallo (PS) de dépenser l’argent public dans leurs différents véhicules. Les critiques ont été nombreuses.

Pour Christos Doulkeridis ces critiques étaient ridicules et poujadistes.

Notre sélection vidéo