Abonnez-vous pour 1€

Cette ville où plus de 42% de la population a des anticorps contre le coronavirus…

Cette ville où plus de 42% de la population a des anticorps contre le coronavirus…
Illustration Isopix

En Belgique, seuls quelques pourcents de la population ont développé des anticorps contre le coronavirus. Ces anticorps sont la preuve qu’une personne a été infectée par le Covid-19, que les symptômes soient visibles ou pas.

À Ischgl, à l’ouest de l’Autriche, le pourcentage d’habitants qui ont des anticorps grimpe à… 42, selon une étude publiée cette semaine. Il s’agit du taux d’infection le plus important mesuré à ce jour. Comment l’expliquer ? Tout simplement car la station de ski d’Ischgl semble avoir été un des foyers épidémiques de la maladie. Des centaines de touristes étaient présents en mars dernier et le virus a facilement pu circuler entre les différents citoyens autrichiens et étrangers.

«  Selon nos données, 40 % des infections en Autriche sont dues au foyer d’Ischgl », explique d’ailleurs Dorothee von Laer, à la base de cette étude.

Pour leur étude, les chercheurs ont cherché des anticorps dirigés contre le Covid-19 dans le sang prélevé chez 1.473 habitants, soit 79 % des résidents d’Ischgl, fin avril. Résultat, 42,4 % des personnes présentaient des anticorps.

La justice examine si les mesures de confinement de la station de ski ont été suffisantes et prises à temps.

En Autriche, le coronavirus a fait 700 morts.