Abonnez-vous pour 1€

Les chiffres du coronavirus ne baissent plus en Belgique: «La tendance à la baisse semble être terminée, nous avons probablement atteint le plancher»

Les chiffres du coronavirus ne baissent plus en Belgique: «La tendance à la baisse semble être terminée, nous avons probablement atteint le plancher»
Belga image

L’augmentation était légère mais elle a tout de même surpris et inquiété de nombreux Belges. Samedi, 92 nouveaux cas de coronavirus ont été relevés en moyenne chaque jour de la semaine du 17 au 23 juin, selon les chiffres publiés par l’Institut de Santé publique Sciensano. Il s’agit d’une hausse de 6 % par rapport à la moyenne journalière de la semaine précédente (10 au 16 juin).

Un bilan qu’il faut évidemment commenté et expliqué. « La tendance à la baisse semble être terminée et nous avons probablement atteint le plancher de l’épidémie en Belgique », commente Steven Van Gucht au Nieuwsblad. Comprenez que le nombre de nouveaux cas ne pourra pas aller en dessous du minimum que nous avons connu. « Désormais, la question est de savoir si les chiffres resteront stables ou augmenteront à nouveau dans la semaine à venir. Cela reste à voir », ajoute-t-il.

Mais le porte-parole interfédéral n’est pas surpris par tout cela car c’était prévu au moment des assouplissements mis en place depuis le 4 mai dernier. « Nous avons également pris cela en compte. Tant que nous ne constatons pas de fortes augmentations jour après jour, ce n’est pas dramatique. »

Si une tendance se dégage véritablement des derniers chiffres, c’est le groupe le plus touché : les personnes entre 20 et 30 ans. « Ce n’est pas surprenant. Ce sont les catégories d’âge qui ont le plus de contacts les uns avec les autres. Les personnes dans la vingtaine et la trentaine peuvent également avoir moins peur du nouveau coronavirus que les personnes de plus de 60 ans. »

Pour autant, le nombre de nouvelles contaminations reste relativement correct. Mais il faudra encore attendre un peu avant d’en être sûr. « Nous ne verrons que l’effet de la fête à Flagey (d’il y a neuf jours, ndlr) dans quelques jours, je pense mardi. Cependant, ce n’est pas parce que nous ne pouvons pas voir un effet que ce n’est pas une situation à risque. Cela se passera souvent bien, mais si vous n’avez pas de chance, il y aura soudainement des dizaines de nouvelles infections lors d’un événement. »

Découvrez notre nouvelle offre de podcasts

Julien Sturbois : « Pourquoi j’ai quitté VivaCité pour Nostalgie »

Nos conseils : comment gagner plusieurs centaines d’euros cet été