Abonnez-vous pour 1€

Yves Van Laethem le confirme: «Un reconfinement localisé est envisagé»

Yves Van Laethem le confirme: «Un reconfinement localisé est envisagé»
Belga image

La ministre de la santé Maggie De Block avait mis en garde les citoyens ce dimanche suite à une légère augmentation des chiffres de nouvelles contaminations. Pour elle, il n’était pas impossible de renforcer certaines mesures. « Et que ce soit clair, je ne parle pas seulement du port du masque dans les magasins », a-t-elle mis en garde.

Elle avait également expliqué cette décision de ne pas imposer le port du masque dans les magasins, alors que les experts le préconisaient : « Au moment de la décision, les nouveaux cas étaient en baisse. Comment expliquer aux gens dans ces conditions qu’on durcit les règles ? Mais pour la première fois, nous avons une augmentation dans la moyenne, et nous allons suivre attentivement les chiffres. Si les indicateurs continuent de monter, nous devrons et nous allons agir ».

Et de poursuivre : « Agir veut dire un durcissement des règles, et pas seulement avec l’obligation du port du masque. On devra aller plus loin. Tous les jeunes qui font la fête et refusent de respecter les règles, comme à Bruxelles, sont prévenus… ».

« Un reconfinement localisé est envisagé »

Ce mardi, dans les colonnes de la DH, Yves Van Laethem confirme la mise en garde de Maggie De Block. Mais nuance tout de même : oui un durcissement des règles est possible mais, pour le moment, « il n’y a aucune raison de revenir à un confinement sauf si vraiment une grosse vague survenait ».

Pour l’infectiologue du CHU Saint-Pierre, la situation sera à réévaluer à l’automne ou en hiver si le virus revient en force. On devrait cependant assister à une approche différente que celle connue il y a trois mois. « Un reconfinement localisé est envisagé. Cela ressemblerait à ce qu’on voit dans d’autres pays qui ont dû faire face à un rebond du virus. Un groupe de travail planche dessus et un rapport sera publié durant le mois de juillet », explique-t-il à nos confrères. « Ce qu’on peut dire, c’est qu’il faut s’attendre à ce qu’il y ait tout d’un coup une série de mesures localisées pour un certain nombre de choses, comme de rendre le port du masque obligatoire dans les magasins dans les zones en question et éventuellement interdire les rassemblements ou les manifestations générales ».

Notre sélection vidéo