Abonnez-vous pour 1€

Indépendance du Congo: «L’heure est venue pour la Belgique d’entamer un parcours de vérité», déclare Sophie Wilmès

Vidéo
Belga
Belga

«Reconnaissons, avec honnêteté, que si notre pays a toujours bataillé ferme contre le racisme et toute forme de discrimination, il reste encore du travail pour garantir l’égalité des chances pour tous», a déclaré la Première ministre, se disant «heureuse (de) célébrer le 60e anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo».

«L’heure est venue pour la Belgique d’entamer un parcours de vérité» et «tout travail de vérité et de mémoire passe d’abord par (le fait de) reconnaître la souffrance de l’autre», a ajouté Sophie Wilmès.

Le ministre-président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort, ainsi que des membres de la communauté congolaise en Belgique, étaient également présents.

Le roi Philippe a aussi exprimé ses «plus profonds regrets» pour les «blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés», dans une lettre adressée au président de la RDC, Felix-Antoine Tshisekedi. Il est le premier souverain régnant à exprimer ses regrets à ce sujet. Le Roi avait été invité au Congo à l’occasion des 60 ans de l’indépendance du pays, mais n’a pas pu s’y rendre en raison de la pandémie de coronavirus.

Le 30 juin 1960 était proclamée l’indépendance de la République démocratique du Congo, après avoir été la propriété personnelle du roi Léopold II de 1885 à 1908 et la colonie de l’État belge pendant 52 ans.

Notre sélection vidéo