Abonnez-vous pour 1€

Il risque 4 ans pour avoir mis en place 2 plantations de cannabis à Verviers

Les deux plantations étaient contrôlées par des Albanais.
Les deux plantations étaient contrôlées par des Albanais. - Prétexte Thomas Van Ass

En juillet 2019, les enquêteurs de la zone de police Vesdre avaient investi un immeuble situé rue Haute Crotte où de nombreuses allées et venues avaient été constatées dans un entrepôt pourtant inoccupé. Ils y avaient découvert un jeune homme de 23 ans vivant dans des conditions précaires mais surtout sept chambres de culture, dont cinq qui avaient été récoltées et deux toujours actives. Au total, quelque 2.000 plants avaient été découverts et 160 kilos de cannabis détruits.

Cette découverte avait permis de confirmer les suspicions de mise en place de diverses plantations contrôlées par des Albanais dont une dans une seconde rue, celle de la Montagne, où deux individus de 20 et 26 ans ont été interpellés. L’entrepôt comprenait cette fois quatre salles pour 1.268 plants. 180 kilos avaient été détruits.

L’enquête permettra de déterminer que ces jeunes jardiniers amateurs, originaires d’Albanie, ont été recrutés en Allemagne et à Bruxelles pour une somme de 4.000 euros pour quelques semaines de travail, la nature même de celui-ci étant cachée aux intéressés.

Il ressortira également de cette enquête que les deux entrepôts ont été loués fin 2018 sous le couvert d’un commerce de véhicules d’occasions ou de vente de pneus. La téléphonie a quant à elle permis d’identifier un Bruxellois de 34 ans, considéré comme l’intermédiaire chargé de régler les loyers.

Le parquet réclame à son encontre quatre ans de prison ferme et ne s’oppose pas à un sursis pour les 18 mois requis à l’encontre des trois jardiniers incarcérés depuis près d’un an.

Le jugement sera prononcé le 8 juillet.

Notre sélection vidéo