Abonnez-vous pour 1€

Des victimes de braquages à Olne et Herve et de car-jacking à Visé expertisées

La jeune femme était enceinte de 4 mois au moment des faits.
La jeune femme était enceinte de 4 mois au moment des faits. - Prétexte JDC

En septembre 2019, une femme enceinte de 4 mois avait été agressée par deux individus à une station essence de Visé. La victime avait été priée de remettre les clés de son véhicule sous la menace d’armes pointées par les deux auteurs, dont un Liégeois de 41 ans - en aveu - et un habitant d’Hermalle (59 ans) qui, lui, conteste toute implication. La victime avait dû se rendre à 40 reprises aux urgences en raison des séquelles post-traumatiques.

Le Liégeois, en compagnie d’une complice de 57 ans, avait également commis deux braquages. Le premier avait visé une pharmacie à Olne en novembre 2019, une attaque qui avait rapporté 600 euros. A Herve en janvier 2020, les auteurs avaient cette fois dérobé plus de 2.500 euros et un véhicule.

Cette extorsion avait là aussi laissé d’importantes séquelles à l’une des victimes, toujours en incapacité de travail, ce qui fondait la demande d’expertise qualificative déposée par son conseil et à laquelle le tribunal a fait droit.

Les débats reprendront le 29 septembre sur base des conclusions de ces deux expertises.

Notre sélection vidéo