Abonnez-vous pour 1€

Le cri de colère de Nathalie qui est à bout, 10 ans après l’explosion rue Léopold: «On voit leur but, jouer la montre!»

Dans l’explosion, Nathalie a été blessée et Andy, son compagnon, est décédé.
Dans l’explosion, Nathalie a été blessée et Andy, son compagnon, est décédé. - N.L

En septembre prochain, si aucun report n’intervient, le tribunal correctionnel de Liège tentera d’établir les responsabilités dans un dossier qui aura frappé les Liégeois en plein cœur : celui de l’explosion de la rue Léopold, dans laquelle deux immeubles sont partis en fumées, emportant avec eux 14 personnes, blessant 19 autres.

Parmi ces blessés, il y a Nathalie Henrion. Polytraumatisée, elle a surtout perdu Andy Terren, son « âme-sœur », comme elle le dit si bien. Aujourd’hui, plus de dix ans plus tard, la jeune femme ne parvient pas à se reconstruire. Et elle ne parvient plus non plus à retenir sa colère.

Elle accuse les parties adverses de jouer la montre

► « Je suis profondément dégoûtée par cette attitude »

Notre sélection vidéo