Abonnez-vous pour 1€

Le tamboureur Armand Bougard a tiré sa révérence

Le tamboureur Armand Bougard a tiré sa révérence

C’est une terrible nouvelle qu’ont appris à leur réveil les proches d’Armand Bougard. Le Binchois de 68 ans est décédé des suites d’un cancer dans la nuit du 28 au 29 juin.

Une bien triste nouvelle également pour le folklore qui perd ainsi le dernier P’tit Cos encore en activité et l’une des figures emblématiques du carnaval de Binche. Un carnaval auquel il dédiera près de soixante ans de sa vie. Tout commence avec les P’tits Cos alors qu’il n’est âgé que de six ans. Armand Bougard hérite de la passion et du sens du rythme de son père Léon, lui aussi tamboureur, et le rejoint à la batterie de la Société Royale des Indépendants. « Il fait partie des Indépendants depuis sa naissance, avec son père et son frère, Jean-Claude », affirme Bruno Deghorain, actuel président de la société et ami de longue date du tamboureur. « Il faisait aussi d’autres carnavals, mais disait toujours que le seul véritable carnaval, c’était celui de Binche. C’était le carnaval de sa ville et il ne le vivait pas comme un tamboureur mais comme un Binchois, avec la même ferveur que les hommes qui font le Gille. »

Passionné par le carnaval de Binche, «si Armand avait pu dormir avec son tambour, il l’aurait fait»

Investi pour son entourage et sa société

Notre sélection vidéo