Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: discussions en juillet pour de nouvelles aides à l’économie aux États-Unis

Coronavirus: discussions en juillet pour de nouvelles aides à l’économie aux États-Unis
Belga Image

« Nous avons hâte de travailler en juillet avec le Congrès sur une base bipartite (c’est-à-dire avec les démocrates et les républicains) sur toute législation qui pourrait être nécessaire », a assuré Steven Mnuchin dans un discours préparé en vue de son audition mardi devant la Chambre des représentants.

Il sera entendu aux côtés du président de la Banque centrale Jerome Powell qui exhorte depuis des semaines les législateurs à adopter un nouveau plan d’aide pour accélérer la reprise.

Alors que la première économie du monde s’enfonçait dans la récession, le Congrès avait adopté fin mars un énorme plan d’aide d’urgence de plus de 2.000 milliards de dollars, appelé CARES Act, destiné à atténuer l’impact de la crise pour les entreprises et les travailleurs américains les plus vulnérables. Il avait été complété avec des aides aux petites et moyennes entreprises.

« Nous suivons de près les résultats de ces efforts (financiers) et nous voyons les conditions s’améliorer », estime-t-il sans toutefois mentionner le regain de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

Selon lui, bien que le taux de chômage soit toujours historiquement élevé, la conjoncture va « sensiblement s’améliorer » au cours des troisième et quatrième trimestres de cette année.

« Toute aide supplémentaire devrait viser certaines industries qui ont été particulièrement touchées par la pandémie, en mettant l’accent sur l’emploi, (l’objectif) étant de remettre au travail tous ceux qui ont perdu malgré eux leur emploi », dit-il. Il a en particulier cité le secteur de la vente au détail ou du voyage, « confrontés à un impact sur le long terme ».

Citant les données de la Chambre de commerce publiées plus tôt ce mois-ci, le membre de l’administration Trump souligne que 79 % des petites entreprises avaient au moins partiellement rouvert en juin et la moitié des entreprises encore fermées devraient reprendre leur activité « très prochainement ».

Le ministre n’évoque pas les États qui ont décidé il y a quelques jours de refermer leurs bars en raison de l’apparition de nouveaux foyers de la pandémie.

Notre sélection vidéo