Abonnez-vous pour 1€

Consignes sur les canettes: vers des auditions au parlement wallon

Consignes sur les canettes: vers des auditions au parlement wallon
Belga Image

Dès septembre, estiment les humanistes. « Il n’y a pas le feu au lac », répond la majorité qui préfère attendre les résultats des projets pilotes lancés dans plusieurs communes.

L’idée d’imposer une consigne sur ce type d’emballage remonte, en Wallonie, au printemps 2011.

Depuis, le dossier s’est heurté à la vive opposition des secteurs de la grande distribution et de l’industrie alimentaire ainsi qu’à celle de Fost Plus, l’organisme en charge de la collecte des emballages en Belgique.

La proposition déposée par le cdH prévoit notamment de rendre obligatoire la consigne pour les canettes et les bouteilles en PET pour le 1er janvier 2022, « un laps de temps nécessaire et suffisant pour que le marché de la consigne de ces contenants puisse s’organiser et trouver un point d’équilibre économique », estime le parti.

« Il conviendra en outre que le gouvernement wallon entreprenne des discussions avec les gouvernements des entités voisines – notamment le gouvernement bruxellois qui a pris une position claire dans sa déclaration de politique régionale – afin que les montants minimaux et maximaux de la consigne permettent des initiatives au-delà des seules limites de la Région », ajoute-il en rappelant que le ramassage de ce type de déchets le long des routes wallonnes coûte quelque 86 millions d’euros chaque année.

« Nous avons un vrai souci avec les déchets sauvages mais il faut se garder de limiter le débat aux canettes », qui n’en représentent qu’une petite partie », a de son côté estimé Olivier Maroy (MR). « Le cœur du débat, c’est la lutte contre la malpropreté publique », qui doit concerner toutes les Régions du pays, a-t-il ajouté.

Si elle partage le constat du cdH, la majorité régionale préfère attendre les résultats, attendus au 2e semestre 2021, des expériences pilotes lancées dans plusieurs communes wallonnes « afin d’en tirer les enseignements ».

Ces expériences s’appuient sur un système de prime octroyée en échange de canettes ramassées sur la voie publique. Concrètement, 100 canettes collectées donnent droit à un bon d’achat de 5 euros dans les commerces locaux participants à l’opération, financée par le secteur de l’emballage.

Fin 2018, 24 communes wallonnes s’étaient engagées dans cette expérience. Depuis cette date, 5 ont décidé de quitter le projet, pour diverses raisons pratiques, et une 6e l’envisagerait également, rapporte la RTBF.

Selon cette dernière, près de 1,7 million de canettes ont déjà été récupérées.

« Nous comprenons les questions que soulève ce projet, dans lequel nous souhaitons inclure les gestionnaires de déchets. Nous comprenons aussi que le problème principal, c’est le timing. Alors, prenons notre temps mais ne prenons quand même pas trop de retard », a néanmoins plaidé le député humaniste Julien Matagne.

Notre sélection vidéo