Abonnez-vous pour 1€

Sortie du nucléaire: le PTB demande une étude complémentaire sur le mécanisme de rémunération

Sortie du nucléaire: le PTB demande une étude complémentaire sur le mécanisme de rémunération
Belga Image

La Chambre a approuvé il y a un an à une large majorité ce mécanisme qui permet de rémunérer un producteur pour la mise à disposition d’une capacité. Les centrales au gaz sont particulièrement concernées. Une première enchère doit avoir lieu en 2021 si la Belgique veut être prête à temps. Le gouvernement a préparé des arrêtés royaux d’exécution qui ont été notifiés à la Commission européenne. Celle-ci veut toutefois savoir comment ce CRM sera financé avant de se prononcer. Le MR, parti de la ministre de l’Energie Marie-Christine Marghem, souhaite qu’il s’agisse d’une obligation de service public à charge d’Elia. Il a soumis à la Chambre une proposition de résolution qui va dans ce sens en vue de recueillir une majorité derrière ce mécanisme qui aura un impact sur la facture d’électricité.

Un groupe de travail a été mis sur pied pour tenter de trouver un consensus sur la meilleure formule et celui-ci ne serait plus très loin, a-t-on appris à bonnes sources mardi en fin de journée.

Mercredi après-midi, la commission de l’Energie abordera une nouvelle fois la question.

La Commission de Régulation du Gaz et de l’Electricité (CREG) a toutefois émis certaines réserves sur le mécanisme et préconisé une nouvelle étude, en s’attirant au passage les foudres de la ministre et de son parti. Le coût estimé du CRM continue à faire débat. Selon Elia, gestionnaire du réseau de transport, le coût serait de 21 euros par an pour un ménage avec une consommation moyenne et de 31 euros s’il a une grosse consommation. Selon la CREG, il serait de 38 euros pour une consommation moyenne et de 56 à 86 euros pour une consommation importante.

« Il y a de sérieuses divergences sur l’utilité du CRM. Son financement va avoir un impact de plusieurs milliards sur les finances publiques ou sur la facture d’électricité des ménages. Chaque député a le devoir d’éviter un tel coût pour les ménages. Il faut chercher des alternatives. C’est pourquoi nous demandons une étude complémentaire sur l’utilité de ce cadeau aux multinationales », a souligné le député Thierry Warmoes (PTB).

Notre sélection vidéo