Abonnez-vous pour 1€

116 jours plus tard, le Standard ouvre le grand bal des matches amicaux

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Le décor sera éminemment différent : au lieu de Sclessin, c’est le terrain principal de l’Académie Robert Louis-Dreyfus qui sera le théâtre de cette première sortie de l’équipe liégeoise et de son nouvel entraîneur Philippe Montanier. Une sortie bien discrète puisque ce match amical sera disputé à huis clos, comme ils le seront tous, conformément au protocole d’accord défini par la Pro League et validé par la fédération. Lequel prévoit que si l’accès aux vestiaires est à nouveau autorisé, au même titre que les douches qui devront être désinfectées après chaque utilisation, les équipes devront monter séparément sur le terrain et accéder aux vestiaires par des entrées différentes.

Rien ne sera donc laissé au hasard, comme cela a été le cas mardi matin, entre 8h30 et 9 heures, lorsqu’à leur arrivée à l’Académie, tous les joueurs liégeois, mais aussi les membres du staff professionnel et de la logistique ont été testés au Covid-19 par un laboratoire de Louvain, opération qui sera renouvelée chaque semaine jusqu’à la fin du mois de décembre.

Face à waremme

Sur un plan plus sportif, c’est donc Waremme, pensionnaire de Division 2 ACFF, qui servira de premier sparring-partner aux Rouches. Avec, dans les jambes, une petite dizaine de séances réparties sur une semaine, les hommes du joueur-entraîneur Steve Dessart (qui ont été testés hier soir au Covid-19) ayant repris jeudi dernier l’entraînement, qu’ils suspendront après la rencontre jusqu’au 20 juillet.

Contre Reims le 1er août

Du côté du Standard, Philippe Montanier procédera à une première revue de son effectif, orphelin de Moussa Sissako, en convalescence après son opération du 5e métatarse du pied droit, tandis que Mergim Vojvoda ressent toujours une gêne au genou, conséquence du fait qu’il a beaucoup couru, durant le confinement, sur des surfaces dures.

Après Waremme, c’est Courtrai (le 4 juillet), OH Louvain (le 11 juillet) et le FC Malines (le 18 juillet) que le Standard affrontera, alors qu’un nouveau match s’est ajouté au programme, le 1er août face à Reims, qui se disputera à Sclessin ou à l’Académie. Ce sera la dernière répétition avant l’ouverture du championnat. Mais pas le dernier match amical, puisqu’il existe un trou entre le 18 juillet et le 1er août que le Standard espère combler par l’organisation d’un mini-stage de 5 jours en France, pour permettre à ses joueurs de changer de décor au cœur d’une préparation longue de huit semaines. Ce qui est très compliqué à mettre sur pied au niveau logistique…

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo