Abonnez-vous pour 1€

Cave en feu à Mouscron: les occupants de quatre appartements doivent être relogés!

Cave en feu à Mouscron: les occupants de quatre appartements doivent être relogés!

Les pompiers ayant été alertés pour un feu de bâtiment dès 19h56, plusieurs véhicules de la zone de secours de Wallonie picarde (de Mouscron et d’Estaimpuis) ont débarqué sur place, toutes sirènes hurlantes en ce début de soirée.

Des ambulances ont également fait le déplacement, mais ont pu repartir assez rapidement.

Le quartier a été bloqué à la circulation par la police. En effet, les hommes du feu ont eu fort à faire à leur arrivée. « Il y avait énormément de fumée, et il a fallu défoncer des portes, créer un exutoire, et chercher le lieu d’origine du feu » observait le Lieutenant Michaux, dépêché sur les lieux « et heureusement aidé par les indications d’une personne qui connaissait le bâtiment... ».

Selon le propriétaire de l’un des appartements se trouvant au-dessus de la pharmacie, l’incendie se serait déclaré dans sa cave. « C’est de là que le feu est parti, et cela ne peut être que dû à la présence de batteries au lithium que j’utilise pour mes drones : j’en avais branché une tout à l’heure, et si ces machines dépassent une certaine température, elles explosent littéralement. Si ce n’est pas ça, il y avait aussi un congélateur branché… »

Des informations qui ont pu être confirmées par le lieutenant Michaux, qui dirigeait l’intervention pour les pompiers. « L’origine, accidentelle, réside en effet sans doute dans un de ces appareils. »

Selon les premières informations, personne n’a été blessé dans le sinistre, mais les dégâts au reste du bâtiment sont importants.

Pas à cause des flammes en elles-mêmes, mais bien en raison du fort dégagement de fumée. Le tableau électrique ayant été endommagé, les occupants des quatre appartements se trouvant au-dessus de la pharmacie se retrouvent sans électricité, mais aussi sans eau et ni gaz, car ces installations elles aussi ont été impactées. Les habitants des quatre appartements ont dû être relogés ! « Sans doute pour une durée conséquente, car il faudra procéder à des travaux pour rétablir tout ça, ainsi qu’à un sérieux nettoyage. »

Pour la petite histoire, les soldats du feu ont dû quitter les lieux à toute vitesse… parce qu’on leur signalait une odeur de gaz dans un sous-sol de la rue Achille Bettens. Ores s’est aussi rendu sur place pour s‘assurer que tout était en ordre.

Notre sélection vidéo