Abonnez-vous pour 1€

Deinze voudrait devenir la première commune de Belgique à imposer le port du masque dans les magasins: le ministre de l’Intérieur De Crem réagit

Deinze voudrait devenir la première commune de Belgique à imposer le port du masque dans les magasins: le ministre de l’Intérieur De Crem réagit
Belga image

Deinze voudrait devenir la première commune de Belgique à rendre le port du masque obligatoire dans les magasins. Légalement, le masque est vivement conseillé et les magasins peuvent également demander son port à ses clients mais il n’est en rien obligatoire.

Un décret permet cependant aux autorités communales de prendre toutes les mesures possibles en termes de santé publique dans le cadre de la pandémie du nouveau coronavirus. Jan Vermeulen, bourgmestre CD&V de Deinze, en Flandre-Orientale, voudrait donc rendre le port du masque obligatoire dans les magasins de sa commune.

« Nous courons un grand risque car nous avons de nombreux établissements de santé », a expliqué le bourgmestre à nos confrères de la VRT. « Cela nous a appris que le port du masque bucal aide beaucoup. Maintenant, nous entrons dans une phase où de plus en plus de choses sont autorisées et reviennent à la normale, y compris dans les magasins. Nous sommes convaincus que le masque contribuera à maintenir le taux de contamination et de mortalité très bas dans notre ville ».

De Crem réagit

Une décision dénoncée par le ministre de l’Intérieur et bourgmestre empêché d’Aalter, commune voisine à Deinze, Pieter De Crem : « Le décret ministériel recommande fortement l’utilisation du masque pour les clients des magasins, mais ne l’oblige pas », rappelle-t-il à la VRT. « Ces règles doivent être correctement interprétées ». Ce qui signifie donc que le bourgmestre de Deinze ne peut légalement pas obliger le port du masque dans sa commune.

Le ministre a invité le gouverneur de la Province de Flandre-Orientale à « superviser » les administrations communales.

Notre sélection vidéo