Abonnez-vous pour 1€

Des subsides «Créashop» pour soutenir le commerce aussi à Herve, Malmedy et Spa

Verviers participe déjà au projet Creashop
; Herve, Malmedy et Spa vont aussi l’intégrer.
Verviers participe déjà au projet Creashop ; Herve, Malmedy et Spa vont aussi l’intégrer. - Archive B.B.

En 2017, le gouvernement wallon avait mis sur pied « Créashop-Villes », un programme de soutien aux commerces de proximité et aux centres-villes de 16 grands pôles urbains. Face à son succès, le nouvel exécutif a décidé de lancer « Créashop-Plus », un second appel élargi au-delà des grands centres urbains. L’appel à projets s’est clôturé jeudi, avec la sélection de 30 Villes et Communes, sur les 39 éligibles. Elles pourront bénéficier du dispositif pour dynamiser leurs centres-villes, annonce le ministre wallon de l’Économie Willy Borsus (MR) dans un communiqué.

Le projet « Créashop-Plus » a pour objectif de soutenir de futurs commerçants souhaitant développer une nouvelle activité commerciale dans une cellule vide. Les projets doivent comprendre tant un volet « accompagnement à la création » qu’un volet « soutien financier ».

6.000 euros par commerce

Un montant total de 1,5 million d’euros est prévu pour une période de 3 ans. Le montant maximum qui peut être perçu par un commerçant est de 6.000 euros.

L’Union des Classes Moyennes (UCM) a été désignée par marché public pour assurer la coordination du projet, précise le cabinet Borsus.

Sur les 30 Villes et Communes retenues, trois sont de l’arrondissement de Verviers : Herve, Malmedy et Spa.

Parmi les six communes invitées à redéposer un dossier, on retrouve Eupen et Saint-Vith. La commune de La Calamine n’a pas présenté de candidature.

La ville de Verviers participe déjà au projet Créashop, via notamment des primes pour soutenir les nouveaux commerces qui s’installent au centre-ville.

Notre sélection vidéo