Blocage des radars tronçon wallons: la justice s’inquiète aussi de l’arrivée de nouveaux radars fixes et feux rouges en 2020 et 2021

Blocage des radars tronçon wallons: la justice s’inquiète aussi de l’arrivée de nouveaux radars fixes et feux rouges en 2020 et 2021
V.L

« Les déclarations du Procureur du Roi de Namur représentent un mauvais signal en matière de sécurité routière d’autant que les radars tronçons ont des effets bénéfiques sur les comportements des usagers de la route », réplique Valérie De Bue, en réponse à notre article de ce jeudi. Nous expliquions que la justice bloquait la mise en service des radars tronçon qui viennent d’être certifiés.

« Ces radars tronçon sont une machine de guerre », insiste le procureur Vincent Macq. « Il est indispensable de se mettre autour de la table et d’avoir une action concertée. Rien ne me fait plus peur qu’un système où l’on verbaliserait, mais où la justice ne pourrait pas apporter une réponse pénale ». Clairement, la crainte du magistrat namurois est que ses services ne puissent plus suivre à cause de l’explosion du nombre de p.-v. liés aux nouveaux radars tronçon. C’est pour cette raison qu’il a gelé la signature du protocole d’accord avec les polices locales permettant la mise en service des radars tronçon.

La justice s’inquiète aussi de l’arrivée de dizaines de radars fixes et feux rouges sur les routes wallonnes en 2020 et 2021.

Notre sélection vidéo