Abonnez-vous pour 1€

Pierre-Jean Chalençon (ex Affaire conclue) règle ses comptes: «Il y a certaines personnes dans l’émission qui ont bavé sur ma gueule» (vidéo)

Exclusif
Pierre-Jean Chalençon (ex Affaire conclue) règle ses comptes: «Il y a certaines personnes dans l’émission qui ont bavé sur ma gueule» (vidéo)
France 2

On vous verra lors du prime de mardi prochain d’« Affaire conclue » sur France 2. Il y a encore beaucoup de numéros inédits avec vous en stock ?

Oh, ils ont encore du stock, ne vous inquiétez pas ! Ils ne sont pas fous. Sinon, ils arrêtent l’émission l’année prochaine si je ne suis plus là. Il faut quand même rendre à César ce qui est à César, même s’ils ont essayé de m’assassiner. Mais on les aime quand même ! (sourire) Ce sera mon dernier prime inédit mais il reste encore des émissions.

Ce n’est pas dû un peu aux précautions sanitaires qu’il faut désormais prendre ? Ça chamboule le côté convivial de l’émission, non ?

Oui, tout à fait d’accord. Il faut mettre des masques, il n’y a plus d’argent sur le comptoir et les gens, ça les amusait de voir tous ces billets. Je ne veux pas être méchant mais à force de diffuser et rediffuser, le matin, la journée, la nuit, à un moment, on tue l’émission. On est totalement raccord avec Sophie (Davant). D’ailleurs, elle m’a apporté tout au long de cette histoire son soutien le plus total. C’est mon amie et ça se vérifie. Alors qu’il y a certaines personnes dans l’émission, dont un certain Belge (Gérald Watelet, NdlR) qui a bavé sur ma gueule. Enfin, les pièces rapportées seront toujours des pièces rapportées… Sophie Davant est une vraie amie, tout comme Caroline Margeridon, Alexandra Morel ou Julien Cohen. Le succès de l’émission, on l’a fait ensemble. Alors après, j’ai pris un peu d’ascendant mais on s’en fout, on est copains.

Pour revenir sur les événements des derniers jours, on vous cherche des noises ?

Oui ! Il y a quelques personnes qui me cherchaient des noises. Quand on est un électron libre… Aujourd’hui, Thierry Le Luron ou Desproges, ils seraient en taule ! Voilà, je connais beaucoup de monde, c’est comme ça. Vendredi j’étais chez Elie Semoun, le samedi j’ai vu Dieudonné qui n’est pas un ami et demain je serai peut-être avec Brigitte Macron. À mon anniversaire, le numéro 2 de l’Assemblée nationale qui est de gauche était chez moi ; l’ancien chef de cabinet du président de la république est un de mes meilleurs amis… Alors, ceux qui m’ont taxé de toutes ces choses depuis huit jours, ils ont fumé la moquette ! Mais j’ai des projets et je ne veux pas qu’on cannibalise mes projets. Et j’ai l’impression qu’on a essayé d’assassiner mon projet palais Vivienne. Je pense qu’il y a des gens bien placés qui se sont dit : « On va faire sortir ça pour faire capoter son projet ». Et puis les gens sont méchants, jaloux aujourd’hui. Moi, je suis ma route. Et l’exposition à Liège (lire ci-contre) est une priorité.

►► Retrouvez ICI l’interview de Pierre-Jean Chalençon.

Pierre-Jean rapatriera 300 pièces de sa collection chez nous

Mais que faisait Pierre-Jean Chalençon à Malmedy? Avec son ami belge Fabien Bruyère, ils ont posé une pierre supplémentaire à l’édifice de sa future grande exposition napoléonienne à Liège. Comment le collectionneur, vedette de la télé et cet avocat fiscaliste, royaliste, de la région liégeoise se sont-ils rencontrés? Eh bien, par l’intermédiaire… d’«Affaire conclue». «J’ai découvert Pierre-Jean à la télévision et j’ai été très intrigué par le personnage. J’ai souhaité le rencontrer à son palais Vivienne où il organise des visites. J’ai d’abord été impressionné. C’est quelqu’un de particulier mais de très attachant.»

Rapidement, ils décident d’organiser une conférence en Belgique, en octobre dernier. Et «par la suite, on a lancé l’idée, un petit peu folle, d’organiser une exposition à Liège sur Napoléon.»

Cette exposition, qui se voudra la plus grande au monde sur ce thème et venant d’un particulier, devrait voir le jour en avril prochain, à Liège-Guillemins. «L’idée, c’est qu’on prenne 300 pièces», explique Pierre-Jean Chalençon. «Ce qui est beaucoup et peu parce qu’il y a quand même 2.000 mètres carrés d’exposition. Je veux une très belle exposition parce qu’à Liège, on est un peu dans le cœur de l’Europe francophone. Napoléon y est venu deux fois! Ce matin, je suis donc venu un peu pousser le projet. On est bien avancé, on a un accord de principe».

Chez Poutine en 2022

Cette grande exposition devrait rester à Liège jusqu’à la fin de l’année 2021, avant de s’envoler un peu partout dans le monde. «J’ai des demandes au Brésil, en Polynésie, et en Russie où le président Poutine souhaiterait avoir ma collection pour 2022.»

Notre sélection vidéo