Abonnez-vous pour 1€

«Nous avons passé une soirée extraordinaire»: Pierre-Jean Chalençon (Affaire conclue) raconte sa rencontre avec le roi Philippe… au Crazy Horse!

Vidéo
«Nous avons passé une soirée extraordinaire»: Pierre-Jean Chalençon (Affaire conclue) raconte sa rencontre avec le roi Philippe… au Crazy Horse!
DR/Belga

Bien sûr, sourit Pierre-Jean Chalençon, « que je suis royaliste ». Derrière lui, dans cette maison de Malmedy, trône un portrait du roi Philippe et de la reine Mathilde.

« J’adore le roi des Belges et son épouse. J’ai eu la chance de le rencontrer une fois, il y a très longtemps. C’était au Crazy Horse Saloon (ancien Crazy Horse), il était encore jeune prince. Nous avons passé une soirée extraordinaire. Je m’occupais de ‘sa Majesté’ et on a passé une soirée à boire du champagne, j’avais 19 ans, lui devait en avoir 29 ans. Il était très agréable, c’est un garçon absolument délicieux. »

►► Retrouvez ICI l’interview intégrale de Pierre-Jean Chalençon.

Pierre-Jean rapatriera 300 pièces de sa collection chez nous

Mais que faisait Pierre-Jean Chalençon à Malmedy? Avec son ami belge Fabien Bruyère, ils ont posé une pierre supplémentaire à l’édifice de sa future grande exposition napoléonienne à Liège. Comment le collectionneur, vedette de la télé et cet avocat fiscaliste, royaliste, de la région liégeoise se sont-ils rencontrés? Eh bien, par l’intermédiaire… d’«Affaire conclue». «J’ai découvert Pierre-Jean à la télévision et j’ai été très intrigué par le personnage. J’ai souhaité le rencontrer à son palais Vivienne où il organise des visites. J’ai d’abord été impressionné. C’est quelqu’un de particulier mais de très attachant.»

Rapidement, ils décident d’organiser une conférence en Belgique, en octobre dernier. Et «par la suite, on a lancé l’idée, un petit peu folle, d’organiser une exposition à Liège sur Napoléon.»

Cette exposition, qui se voudra la plus grande au monde sur ce thème et venant d’un particulier, devrait voir le jour en avril prochain, à Liège-Guillemins. «L’idée, c’est qu’on prenne 300 pièces», explique Pierre-Jean Chalençon. «Ce qui est beaucoup et peu parce qu’il y a quand même 2.000 mètres carrés d’exposition. Je veux une très belle exposition parce qu’à Liège, on est un peu dans le cœur de l’Europe francophone. Napoléon y est venu deux fois! Ce matin, je suis donc venu un peu pousser le projet. On est bien avancé, on a un accord de principe».

Chez Poutine en 2022

Cette grande exposition devrait rester à Liège jusqu’à la fin de l’année 2021, avant de s’envoler un peu partout dans le monde. «J’ai des demandes au Brésil, en Polynésie, et en Russie où le président Poutine souhaiterait avoir ma collection pour 2022.»

Notre sélection vidéo