Abonnez-vous pour 1€

Pierre-Jean Chalençon (Affaire conclue) se paie le monde de la télé: «On a des présentateurs, on dirait des topinambours! Au secours quoi…» (vidéos)

Vidéos
Pierre-Jean Chalençon (Affaire conclue) se paie le monde de la télé: «On a des présentateurs, on dirait des topinambours! Au secours quoi…» (vidéos)

Il n’y a pas que la télé dans la vie… Même si Pierre-Jean Chalençon compte encore en faire un petit bout de temps. À la rentrée, c’est le théâtre qui occupera une grande partie de son temps. Il est actuellement en pleines répétitions d’« Une chance insolente », créée par Olivier Lejeune, pour une première à la rentrée. « Bien sûr que c’est maintenu ! Ce n’est pas France Télévisions ! (rires). Dans cette pièce, je vais rendre hommage à beaucoup de gens que j’aime bien, des amuseurs : Michou, Le Luron… Je pense que ça va encore buzzer. Ce qui est dingue, c’est que tout ce qu’a écrit il y a 6 mois Olivier Lejeune pour moi, m’arrive en ce moment ! Par rapport au fait que mon copain m’a largué, par rapport à France 2, à Michou… ! »

Sur les planches, mais jamais loin de Napoléon. Ce passionné de patrimoine organisera des conférences sur l’Empereur dès septembre au palais Vivienne. Et ce même palais Vivienne sera le titre de sa prochaine émission télé. « Pour l’instant, ça m’étonnerait que France 2 nous prenne. Mais j’aimerais que ça passe sur le groupe Canal. L’idée est de faire une émission au palais Vivienne, entre « Apostrophe » et « Le grand échiquier », autour d’un dîner avec six ou huit invités. Je suis en train de monter une cuisine semi-professionnelle au Palais et on invitera des grands chefs pour cuisiner des produits du terroir. Ce sera une vraie émission comme il y avait à l’époque avec Bouvard, Polac. »

►► Retrouvez ICI l’interview intégrale de Pierre-Jean Chalençon.

« Aujourd’hui, quand on allume la télévision, au secours quoi… »

Et forcément sans langue de bois, vu le profil de Pierre-Jean. Il sourit : « Aujourd’hui, tout le monde dit qu’il aime tout le monde et, par derrière, ils s’envoient des bananes ! On a des présentateurs, on dirait des rutabagas et des topinambours ! Aujourd’hui, excusez-moi mais quand on allume la télévision, au secours quoi… On mettrait que des hologrammes à la télé, ce serait pareil ! Je n’aime pas la télé d’aujourd’hui, j’aime la télé d’hier. Mais j’essaie que la télé d’hier soit celle d’aujourd’hui. Je suis un ré-animateur de télévision ! […] En attendant, moi j’avoue que je suis unique ! Des mecs comme moi, il n’y en a pas deux ».

Il nous confie d’ailleurs qu’il vient de signer comme président d’une nouvelle maison de ventes aux enchères, le palais Vivienne Auction, qui aura lieu au Palais à partir de septembre avec 4 ventes par an. Harold et Alexandra Morel (d’« Affaire conclue ») y participeront.

►► Retrouvez ICI l’interview intégrale de Pierre-Jean Chalençon.

Pierre-Jean rapatriera 300 pièces de sa collection chez nous

Mais que faisait Pierre-Jean Chalençon à Malmedy? Avec son ami belge Fabien Bruyère, ils ont posé une pierre supplémentaire à l’édifice de sa future grande exposition napoléonienne à Liège. Comment le collectionneur, vedette de la télé et cet avocat fiscaliste, royaliste, de la région liégeoise se sont-ils rencontrés? Eh bien, par l’intermédiaire… d’«Affaire conclue». «J’ai découvert Pierre-Jean à la télévision et j’ai été très intrigué par le personnage. J’ai souhaité le rencontrer à son palais Vivienne où il organise des visites. J’ai d’abord été impressionné. C’est quelqu’un de particulier mais de très attachant.»

Rapidement, ils décident d’organiser une conférence en Belgique, en octobre dernier. Et «par la suite, on a lancé l’idée, un petit peu folle, d’organiser une exposition à Liège sur Napoléon.»

Cette exposition, qui se voudra la plus grande au monde sur ce thème et venant d’un particulier, devrait voir le jour en avril prochain, à Liège-Guillemins. «L’idée, c’est qu’on prenne 300 pièces», explique Pierre-Jean Chalençon. «Ce qui est beaucoup et peu parce qu’il y a quand même 2.000 mètres carrés d’exposition. Je veux une très belle exposition parce qu’à Liège, on est un peu dans le cœur de l’Europe francophone. Napoléon y est venu deux fois! Ce matin, je suis donc venu un peu pousser le projet. On est bien avancé, on a un accord de principe».

Chez Poutine en 2022

Cette grande exposition devrait rester à Liège jusqu’à la fin de l’année 2021, avant de s’envoler un peu partout dans le monde. «J’ai des demandes au Brésil, en Polynésie, et en Russie où le président Poutine souhaiterait avoir ma collection pour 2022.»

Notre sélection vidéo