Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: les experts mettent en garde sur les voyages à l’étranger, «Suis-je inquiet? Oui, très clairement»

Illustration
Illustration - Belga Image

Les nouveaux foyers de contagion de coronavirus sont bel et bien présents… et les mises en garde des virologues ne sont pas rassurantes.

Selon les informations du Morgen relayées par Le Soir, les spécialistes le confirment, mieux vaut ne pas partir trop loin cet été : « Ne voyagez pas, ou du moins pas trop loin ». Une mise en garde à prendre très au sérieux, après que plusieurs foyers comme celui de Lerida, en Espagne, ont été détectés. Une mauvaise nouvelle pour les Belges qui comptaient s’envoler vers l’Espagne prochainement.

D’ailleurs, une fois le foyer découvert, les conseils aux voyageurs ont très rapidement été adaptés à cette situation alarmante désormais passée à l’orange.

Marc Van Ranst est très clair à ce sujet. Pour lui, il est trop tôt pour ouvrir les frontières aux voyages. « C’était prévisible, vous n’avez même pas besoin d’une boule de cristal pour cela. Cette fois-ci, nous avons la chance que ce soit les régions qui ne sont pas si touristiques », avait déclaré le spécialiste. Soyez donc extrêmement prudents si vous comptez vous rendre en vacances à l’étranger !

Il est également important de rappeler que, si vous avez prévu de vous rendre en Espagne, vous êtes susceptible d’être soumis à la quarantaine, à un test ou encore à d’autres conditions, la situation étant passée à l’orange.

« Anticipons les retours des vacanciers »

L’épidémiologiste Yves Coppieters s’est également exprimé sur le sujet en interpellant les politiques sur Twitter : « Si partir en vacances à l’étranger était à déconseiller, il fallait le faire de manière plus ‘officielle’ lors du dernier CNS ou avant les départs, a-t-il écrit sur Twitter. Gardons un certain bon sens à l’étranger comme en Belgique et anticipons les retours des vacanciers », a-t-il écrit.

Se mettre en auto-quarantaine

Le porte-parole interfédéral coronavirus, Yves Van Laethem, a de son côté assuré ce lundi sur LN24 que « nous étions loin de la situation d’après carnaval ».

« On a le background maintenant », a-t-il ajouté. « Il faut avoir le civisme de se mettre en quarantaine si on a séjourné dans une zone à risque ».

Simon Dellicour met en garde

Simon Dellicours, épidémiologiste à l’ULB, est lui aussi intervenu sur les plateaux de RTL INFO : « Suis-je inquiet ? Oui, très clairement. Le risque non nul n’existe pas. Par contre, je pense qu’il faut faire la distinction entre plusieurs types de situation. Ici, pour le moment, en Belgique, on n’a pas éradiqué le virus. Il est toujours en train de circuler. Ce qui veut dire qu’en voyageant, s’il y a un échange de personnes avec une zone qui a le même niveau de contrôle de l’épidémie, ce n’est pas plus risqué que de voyager entre plusieurs villes en Belgique ».

« Par contre, un échange de personnes avec une zone à risque, c’est-à-dire une zone qui pour le moment vit un rebond de l’épidémie, là c’est autre chose, et il y a bien sûr des mesures additionnelles qui doivent être prises. Il faut très clairement éviter de se rendre dans ces zones-là en ce moment ».

Notre sélection vidéo