Abonnez-vous pour 1€

Double infanticide d’Erquelinnes: Julie L., est inculpée de l’assassinat de ses deux cadets et de tentative d’assassinat sur son aîné

La solidarité s’organise après que Julie ait commis l’irréparable.
La solidarité s’organise après que Julie ait commis l’irréparable. - D.R.

Mardi passé, Julie L. a basculé du côté obscur. L’institutrice souriante et unanimement appréciée à Hantes-Wihéries a ôté la vie à deux de ses enfants, Orphée (18 mois) et Cérès (7 ans). Elle a aussi grièvement blessé son aîné de 9 ans, Thybald, avant de s’ouvrir les veines pour mettre fin à ses jours.

C’est le mari de Julie, Bertrand, le père des enfants qui a fait l’épouvantable découverte en rentrant de son travail en fin de journée. L’intervention prompte et efficace des secours a permis de sauver le garçonnet de 9 ans et sa maman. Pour les deux cadets, il était malheureusement trop tard.

Depuis, les questions se bousculent évidemment. Qu’est-ce qui a motivé le terrible geste de la mère de famille ? Certains avancent l’hypothèse d’une profonde dépression due à un avortement subi voici plusieurs années, avant la naissance du petit Orphée. Julie L., qui est actuellement détenue à la prison de Bruges tant que des soins lui sont nécessaires, devra encore s’expliquer sur ses motivations.

En attendant, elle a comparu ce lundi matin devant la chambre du conseil de Charleroi. La trentenaire est inculpée de l’assassinat de ses deux cadets et de tentative d’assassinat sur son aîné, un chef d’inculpation qui induit la préméditation et elle a été placée sous mandat d’arrêt.

Notre sélection vidéo