Abonnez-vous pour 1€

La N-VA veut tenir les jeunes à l’écart de la cigarette électronique en augmentant les impôts et en interdisant la nicotine liquide aromatisée

La N-VA veut tenir les jeunes à l’écart de la cigarette électronique en augmentant les impôts et en interdisant la nicotine liquide aromatisée
Photonews

Pour cela, Renate Hufkens veut augmenter les taxes sur ce produit, limiter la publicité et interdire la nicotine liquide aromatisée, expliquent nos confrères néerlandophones du groupe Mediahuis.

« Des études ont montré que l’augmentation des accises sur le tabac a un effet sur le nombre de fumeurs, en particulier chez les jeunes. On peut logiquement prolonger cette ligne pour l’e-cigarette », explique Renate Hufkens.

Le cabinet du ministre des Finances Johan Van Overtveldt travaille sur ce point. « Pour être clair : il y a déjà la TVA payée sur l’e-cigarette », explique-t-on. Nous voulions attendre un cadre européen pour l’accise. Maintenant, nous devons nous organiser sur la taxe d’accise au niveau belge ».

Hufkens préconise également l’interdiction de la nicotine liquide aromatisé, car ils rendent le produit attrayant pour ceux qui fumaient encore auparavant. Elle veut aussi l’e-cigarette ne se profile comme une alternative saine à la cigarette.

Notre sélection vidéo