Abonnez-vous pour 1€

Quatre mois après le coronavirus, Maxime Hardy n’a toujours pas retrouvé son odorat

Maxime Hardy.
Maxime Hardy. - D.R.

Quand on l’interroge sur l’étude qu’il suit, Maxime Hardy veut tout d’abord poser un préambule très clair. « Si j’accepte de parler, ce n’est pas pour me faire de la publicité, mais bien pour alerter la population. Peut-être que certaines personnes présentent les mêmes symptômes que moi sans savoir qu’ils sont reliés au Covid-19. »

Mais si Maxime Hardy ne désire pas attirer le regard sur lui, son témoignage n’en demeure pas moins interpellant sur les effets de la maladie à moyen terme.

Comme déjà évoqué, il prend part à une étude du CHU Saint-Pierre, à Bruxelles, sur le sujet.

Voici en quoi consiste cette étude.

Au moment où on parle de plus en plus de deuxième vague à travers le monde, la prudence reste donc plus que jamais de mise.

Notre sélection vidéo