Abonnez-vous pour 1€

Malgré les efforts de la police pour le sauver, le quadragénaire qui s’est immolé par le feu à Meix a succombé à ses blessures: il avait deux enfants

Malgré les efforts de la police pour le sauver, le quadragénaire qui s’est immolé par le feu à Meix a succombé à ses blessures: il avait deux enfants

Lorsque les policiers sont arrivés sur place, dans les alentours de 20 heures mercredi, l’homme se tenait dressé face aux policiers.

Les nombreux policiers présents ont tenté de raisonner le désespéré qui était semble-t-il armé d’une carabine et d’une arme blanche. En vain. Aux alentours de 21h, le Gaumais, qui s’était enroulé de papier toilette et qui s’était versé un bidon d’essence sur le corps, a décidé de passer à l’acte.

L’homme a été emmené dans un état plus que critique dans un hôpital liégeois et est malheureusement décédé de ses blessures dans ce jeudi après-midi.

Selon nos informations, l’homme de 45 ans, un père de famille de deux enfants, vivait une relation conflictuelle avec son épouse.

►► La tentative des policiers pour le raisonner a été filmée : détails et vidéo choc

Comme nous a expliqué Jean-Yves Schul, le chef de corps de la zone de police de Gaume, ses hommes ont tout tenté pour calmer le forcené. « Dans ce genre de cas, il est possible de faire appel à une « Nego Team » (équipe de négociateurs, NDLR) chargée de parlementer avec les personnes concernées. Cette équipe se trouve à Bruxelles et malheureusement, tout s’est passé très vite. Comment réagir face à ce genre de cas ? Il faut faire appel à la raison ou encore ne pas avoir d’attitude menaçante. Dans ce cas-ci, monsieur paraissait très agité et il ne fallait donc pas le brusquer. »