Abonnez-vous pour 1€

Vers davantage de liberté pour août avec le nouveau Conseil national de sécurité d’aujourd’hui? Ce n’est pas gagné!

Que va annoncer le CNS
?
Que va annoncer le CNS ? - Belga

« Les chiffres frétillent encore beaucoup, on en est à une moyenne de 95 nouvelles contaminations par jour (+ 11 % par rapport à la semaine précédente) alors que l’on n’est qu’à la mi-juillet… Du coup, ma principale question est celle-ci : le Conseil national de sécurité pourra-t-il tenir l’extension du déconfinement prévue au 1er août ? Je ne suis pas sûr que ça va se passer », nous dit l’infectiologue du CHU Saint-Pierre, Yves Van Laethem. Précisons que si cet expert a toujours des avis fort éclairés sur la crise, il ne fait partie ni du Gees (le groupe d’experts qui rend des avis aux décideurs politiques) ni du CNS !

►► La Belgique pourrait à nouveau fermer ses frontières !

La ministre de la Santé Maggie de Block, elle, par contre, fait bien partie du CNS. Et ce qu’elle a dit sur la chaîne flamande VRT montre que le monde politique se pose des questions. « Les derniers chiffres montrent un petit rebond, ça ne peut pas continuer. Il n’y aura pas de nouveaux assouplissements si les cas continuent de grimper ». Son attaché de presse a tenté de rattraper le coup ensuite en précisant que ces déclarations n’engageaient en rien le CNS. « Elle a simplement dit que les chiffres de l’épidémie sont ce qu’ils sont et qu’il faut faire attention. La ministre ne se prononce pas avant le CNS », nous dit-il.

Les plus optimistes diront que les hospitalisations continuent à diminuer (une moyenne de 9,3 admissions par jour) de même que les décès. Nos hôpitaux ne comptent d’ailleurs plus que 138 malades Covid-19 (dont 23 en soins intensifs). Mais dans la balance, il y a aussi le retour des vacanciers qui risquent aussi de faire « frétiller » les chiffres durant tout le mois d’août.

Bref, il est probable que le CNS temporise et n’annonce rien d’extraordinaire ce mercredi et s’accorde du temps pour donner son feu vert au fameux élargissement des bulles « public » attendu pour août ? Va-t-on, au 1er août comme prévu, passer de 200 à 400 participants pour les événements en intérieur et de 400 à 800 participants pour les événements en extérieur ? Il sera sans doute trop tôt pour le dire.

Masque obligatoire

Par contre, le CNS pourrait annoncer au monde du football que les dérogations seront possibles dès août et que l’on pourrait donc dépasser les 800 spectateurs par stade, mais uniquement sur base d’un protocole et au cas par cas. Un match en Pro League n’est pas rentable avec seulement 800 spectateurs et le championnat recommence le 8 août…

Le CNS de ce mercredi va aussi parler des perspectives au-delà de l’été. Les organisateurs de foires, de salons et de festivals (lire ci-contre) ont de grandes attentes. Mais si la réponse est : il est trop tôt pour se prononcer, ils seront déçus.

►► Tous masqués dans les commerces ce samedi : voici comment ça s’est passé chez vous

Enfin, le port du masque pourrait aussi se retrouver à l’ordre du jour. Il vient d’être rendu obligatoire dans les magasins, cinémas, théâtres, musées… On pourrait l’imposer aussi sur les marchés, dans les parcs d’attractions et les parcs animaliers. Dimanche passé, Pairi Daiza a été confronté à quelques visiteurs indisciplinés qui ne portaient pas le masque alors qu’il y avait foule en certains endroits. Mais le parc n’est pas demandeur du masque obligatoire pour autant. « Nous avons réglé le problème en limitant le nombre de visiteurs et nos corona stewards font le reste en rappelant les consignes », nous dit la porte-parole Claire Gilissen. La Fédération nationale des commerçants ambulants, elle, réclame l’obligation du masque sur les marchés, afin de pouvoir accueillir plus de clients.

Françoise De Halleux

Notre sélection vidéo