Abonnez-vous pour 1€

Sainte-Ode:l’ASBL Domaine de Beauplateau se défend face aux suspicions de détournement de millions d’euros de fonds publics

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe.
La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. - D.R.

L’information dévoilée dans nos colonnes de ce jeudi a fait l’effet d’une bombe. Et pour cause, plusieurs millions d’euros d’argent public auraient été détournés par l’ASBL Domaine de Beauplateau, une institution d’aide à la jeunesse de la province de Luxembourg. Sans que cela n’inquiète grand monde.

De son côté, l’ASBL Domaine de Beauplateau conteste fermement ces allégations et a réagi, via un communiqué de presse, aux affirmations du député Mourad Sahli, qui a révélé l’origine d’une plainte de la FWB à l’encontre de l’ASBL suite à ces suspicions. « J’apprends avec stupéfaction que des plaintes portant sur d’éventuels détournements de fonds publics seraient à l’instruction et ce, malgré que cette ASBL soit en liquidation depuis février 2016, c’est la première fois que cette information s’officialise », entame Denis Loiseau, ancien et dernier directeur en date de l’ASBL Domaine de Beauplateau.

Ce dernier a également tenu à rappeler que le transfert d’agrément avait été initié à la demande du cabinet de Rachid Madrane alors que la volonté de l’ASBL à l’époque était de pouvoir présenter un plan d’apurement à long terme, plus de 15 ans, afin d’assumer les dettes.

Selon Denis Loiseau, les propos du député Sahli n’ont pour objectif que de créer de la « suspicion ». « Ces propos apparaissent manifestement par méconnaissance du dossier et donc par conséquence, deviennent diffamatoires. Il en résulte une réflexion à établir des poursuites judiciaires par la naissance d’une plainte. »

Concernant l’instruction en cours, l’ASBL explique : « au vu de la suite judiciaire qui sera donnée, nous réservons nos preuves et justifications à l’instruction afin de prévaloir nos droits tout en déplorant l’absence totale de discernement. » Enfin, rappelons que l’ASBL AJ Beauplateau qui utilise actuellement l’infrastructure du Domaine de Beauplateau n’est en rien liée à ce dossier. L’outil sert aujourd’hui de centre pour MENA, des mineurs étrangers non-accompagnés.

Notre sélection vidéo