Abonnez-vous pour 1€

Serie A: l’Atalanta et Timothy Castagne accrochés à Vérone

Verona - Atalanta
Verona - Atalanta - Reuters

Avec ce point, l’Atalanta rejoint l’Inter Milan à la deuxième place, à six longueurs de la Juventus, leader. Dans une journée qui verra s’affronter les équipes du haut de tableau, l’Inter doit encore jouer contre l’AS Rome (5e) dimanche, avant le choc Juventus-Lazio Rome (4e) de lundi.

Après avoir vu l’Atalanta enchaîner 10 victoires, une série seulement entrecoupée par un match nul sur le terrain de la Juventus (2-2), les Parisiens auront peut-être été rassurés par cette partie un peu moins brillante de la part des Bergamasques.

Le Hellas réussit une bonne saison (9e) et l’on pressentait que l’après-midi serait compliquée pour les hommes de Gian Piero Gasperini face à ceux d’Ivan Juric, ex-joueur et ex-adjoint de l’entraîneur de l’Atalanta.

De fait, la «Dea» a souffert, peut-être un peu entamée physiquement et handicapée par le tout petit match de son capitaine et inspirateur offensif «Papu» Gomez.

Juste après la pause, l’Atalanta avait tout de même profité d’une erreur de la pourtant solide défense véronaise pour ouvrir le score par Zapata (50e), auteur de son 17e but de la saison.

Mais Vérone a rapidement égalisé par Pessina, un joueur... prêté par l’Atalanta (1-1, 59e).

En fin de match, les Bergamasques, toujours privés d’Ilicic, à la recherche d’une bonne condition physique, ont eu plusieurs occasions de s’imposer. Mais ils ne les ont pas très bien géré, peut-être par manque de fraîcheur et de lucidité.

Les deux autres matches prévus samedi sont Cagliari-Sassuolo et AC Milan-Bologne. En cas de victoire, les Milanais reviendront à un point de la Roma.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo