En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil DemainWallonie

Coopeos: des citoyens transforment les déchets verts en énergie

Valoriser les déchets verts en les transformant en chaleur, installer des chaudières qui utilisent cette chaleur et sensibiliser la population à ce nouveau mode de chauffage, telles sont les missions de Coopeos, installée à Louvain-la-Neuve.

Tout est parti d’une étude sur les déchets verts. « En 2015, Frédéric Bourgois qui travaille dans le bois énergie a été contacté par la SAW-B (NDLR : une fédération d’entreprises sociales) pour réaliser une étude en vue de valoriser les déchets verts du Moulin de la Hunelle. C’est une entreprise d’économie sociale qui travaille avec des personnes en situation de handicap, dans le secteur des parcs et jardins. Chaque année, il y avait plusieurs tonnes de déchets verts », explique Caroline Lambin, administratrice déléguée et responsable commerciale de Coopeos, une coopérative installée à Louvain-la-Neuve. « Frédéric a pris contact avec une agence dans laquelle je travaillais pour voir comment il pourrait monter le projet. Voilà comment je l’ai rejoint et comment nous en sommes arrivés à créer la coopérative Coopeos », ajoute-t-elle.

Après de nombreuses réunions autour de la valorisation des déchets verts, la coopérative a été créée fin 2015, avec une trentaine de coopérateurs. Elle en compte, aujourd’hui, environ 210. « Les nouveaux coopérateurs sont des gens qui veulent soutenir nos projets et qui y croient. Bien souvent, ils arrivent parce que, par exemple, nous installons une chaudière dans l’école de leurs enfants », poursuit Caroline Lambin.

Prise en charge totale

Coopeos a 3 missions. La première concerne la transformation des déchets verts en copeaux et bois pour chaudières. « On travaille avec des intercommunales qui ont des déchets, des menuiseries… On prend le bois, on le broie, on le sèche et on en fait de la matière pour mettre dans nos chaudières locales ».

La seconde mission concerne l’installation des chaudières dans des maisons de repos, des administrations, des écoles…, pour faciliter au maximum le remplacement des chaudières mazout ou gaz par nos chaudières. « Nous prenons tout en charge : l’installation, l’approvisionnement en bois, l’entretien et on finance aussi cela. Ensuite, l’école ou l’institution qui nous demande une chaudière nous rembourse sur 5 ou 10 ans, avec toujours l’idée que ça lui coûte moins cher que sa chaudière actuelle. Enfin, la dernière mission concerne, la sensibilisation. Nous voulons être un levier de changement ».

Pour lancer cette activité, les fondateurs ont choisi le modèle coopératif. « C’est un modèle économique alternatif tout à fait valable. C’était une évidence pour nous. Quand on regarde le modèle classique, il ne fonctionne plus. Pour nous, l’entreprise a un rôle sociétal à jouer. Or, généralement, son objectif est financier. La coopérative permet de chambouler tout ça. Elle appartient au citoyen et toutes les décisions sont prises non pas pour faire de l’argent mais bien en visant l’intérêt commun. Ça change tout. L’énergie est un secteur stratégique qui n’appartient qu’à une poignée de gens pour le moment. Il faut se réapproprier ce domaine-là ». Coopeos n’a pas d’employé. Elle regroupe une petite dizaine d’indépendants parmi lesquels des techniciens et des ingénieurs.

Laurence BRIQUET

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en DemainWallonie

Voir plus d'articles