Abonnez-vous pour 1€

Kevin Borlée, dix ans après son titre européen: «C’est pour vivre des moments pareils qu’on s’entraîne» (vidéo)

Vidéo
Kevin Borlée, dix ans après son titre européen: «C’est pour vivre des moments pareils qu’on s’entraîne» (vidéo)

Il a toujours ce détachement un peu altier, cet air de ne pas y toucher. « Je ne suis pas nostalgique », dit-il d’emblée. Mais, dans la foulée, il ajoute que « c’est pour des moments pareils qu’on s’entraîne ». Et reconnaît que, ce jour-là, il a vécu « (son) premier grand moment ».

A 32 ans, Kevin Borlée est désormais au crépuscule de sa carrière, qu’il a un plus prolongée suite au report des Jeux de Tokyo, prenant en exemple « des athlètes comme Chris Brown ou Allyson Felix ». Mais c’est il y a dix ans, lors de l’Euro de Barcelone 2010, dans ce stade olympique qui n’avait plus accueilli de grand championnat d’athlétisme depuis les JO 1992, qu’il a atteint son premier sommet individuel en décrochant le titre européen sur 400 m. Un titre acquis à l’issue d’une course au scénario incroyable et d’une dernière ligne droite de feu. Une course pour laquelle son frère Jonathan était le grand favori mais dont il est reparti avec tous les honneurs, à son corps défendant.

« À l’époque, je ne me doutais pas que je serais toujours là dix ans plus tard », convient-il. « Mais, au fil des saisons, aucune médaille n’a été une fin en soi et, avec mes frères, on a toujours su repartir pour l’objectif suivant. »

►► Des séries à la finale, les Borlées n’ont cessé de marquer les esprits : retour sur leur parcours à Barcelone en 2010.

►► Le père Jacques, la mère Edith, la soeur Olivia, les concurrents Martyn Rooney et Leslie Djhone : ils racontent cette finale historique.

Notre sélection vidéo