Abonnez-vous pour 1€

Cela ne pouvait se passer qu’en Belgique: le masque est obligatoire d’un côté de la rue… mais pas de l’autre! (photo)

La Bormstraat à Willebroek
La Bormstraat à Willebroek - Capture Google Street View

Luc et Stijn habitent tous les deux dans la Bormstraat à Willebroek. Depuis hier, les deux hommes sont pourtant confrontés à une situation pour le moins spéciale, comme le rapportent nos confrères du Nieuwsblad. Alors que Stijn doit obligatoirement porter un masque buccal pour se balader de son côté de la rue, Luc, lui, ne doit pas en porter du sien. Cela s’explique par le fait que la Bormstraat traverse à la fois la province d’Anvers et celle du Brabant Flamand. Or, on le sait, Anvers a décidé de prendre des mesures drastiques pour lutter contre la recrudescence de l’épidémie de coronavirus.

Les « voisins » sont donc soumis à deux règles provinciales différentes. Une situation rocambolesque et presque unique qui ne pouvait évidemment se produire qu’en Belgique. Mais Luc Teugels rassure : même s’il n’est légalement pas contraint de porter une protection buccale, celui-ci le fait. « Il est impératif que nous le fassions tous. Ces règles sont claires et non sujettes à interprétation. Nous avons vu ces chiffres augmenter depuis un certain temps, ils ont vraiment trop attendu pour prendre des mesures », déclare-t-il.

Si Stijn s’amuse également de la situation dans sa rue, l’homme veut que le masque devienne un réflexe. « Quand je vois les images d’une digue et de terrasses pleines de monde, je pense qu’il est bon que les règles soient renforcées. »

Notre sélection vidéo