Abonnez-vous pour 1€

Serge Kubla fait appel de son renvoi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles

Serge Kubla, ancien ministre et bourgmestre.
Serge Kubla, ancien ministre et bourgmestre. - Belga

« Il a en effet été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles par la chambre du conseil mais cette décision est frappée d’appel. La décision sera rendue le 29 octobre prochain », nous précise Éric Van Der Sypt, le porte-parole du parquet fédéral.

Pour rappel, l’ancien bourgmestre de Waterloo encarté MR est soupçonné d’avoir corrompu un premier ministre congolais afin d’obtenir les droits d’exploitation d’un gisement minier pour le compte d’un groupe industriel italo-suisse en 2009.

Un passage en prison

Une enquête qui lui valut un passage en prison en avril 2015 en compagnie des deux dirigeants de Duferco, ladite entreprise.

Serge Kubla aurait été recruté pour jouer les intermédiaires afin d’obtenir les contrats d’exploitations de gisement miniers de la République Démocratique Du Congo.

L’ex-édile avait avoué aux autorités avoir livré une enveloppe contenant 20.000 euros à l’épouse d’un ancien premier ministre congolais alors que celle-ci était de passage à Bruxelles.

Serge Kubla aurait ouvert un compte en Suisse où Duferco versé ses rétributions via une de leurs entités. Des frais de consultances estimés à plusieurs centaines de milliers d’euros.

L’ex-bourgmestre de la commune de Waterloo aurait retiré ses rétributions en liquide via une filiale de la banque helvète au Luxembourg.

Une dizaine de personnes sont inculpées dans ce vaste dossier de corruption, dont notamment Antonio Gozzi et Massimo Croci, deux dirigeants de Duferco à l’époque des faits. Le règlement de procédure de « l’affaire Kubla » avait été reporté en mars dernier par la chambre du conseil de Bruxelles.

Notre sélection vidéo