Abonnez-vous pour 1€

Valérie Glatigny, ministre des Sports, réagit aux nouvelles mesures du Conseil national de sécurité: «Je n’impose aucun huis clos au monde sportif»

Les nouvelles mesures du CNS ont donné du travail en plus à la ministre Glatigny.
Les nouvelles mesures du CNS ont donné du travail en plus à la ministre Glatigny. - Nathalie Bidoul

Vous êtes la ministre des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles. Votre collègue flamand a demandé le huis clos pour toutes les compétitions, pour les professionnels comme pour les amateurs. Vous allez le suivre ?

Nous n’avons enregistré aucune demande d’une fédération sportive en ce sens. C’est le cas également de ma collègue germanophone. Aujourd’hui, car tout peut toujours évoluer et parfois rapidement, avec ce virus. aujourd’hui, je n’impose aucun huis clos et je m’en tiens aux recommandations du Conseil de sécurité : maximum 100 participants en indoor et 200 en plein air. Sans oublier les règles de distanciation, etc.

►► Découvrez l’entièreté de cette interview pour 1 € seulement.

Aucune pratique sportive n’est frappée d’interdiction ?

Non, aucune. Il n’y a pas grand-chose qui change pour l’instant au sujet de la pratique sportive : les sports de combat sont autorisés, les salles de sport ou centres de fitness restent ouverts…

► Voici ce que ces nouvelles mesures changent pour nos sportifs.

► Rentrée de septembre, seconde session : la ministre de l’Enseignement supérieur décrypte l’impact des nouvelles mesures pour nos étudiants.

Notre sélection vidéo