Il y a exactement 10 ans, Johnny renonçait à la nationalité belge…

Johnny Hallyday Belge... Un rêve pour les fans qui ne s’est pas réalisé.
Johnny Hallyday Belge... Un rêve pour les fans qui ne s’est pas réalisé. - Photo News

Johnny Hallyday veut redevenir Belge ! En mars 2006, le rockeur préféré des Français annonce qu’il « nourrissait ce projet de longue date ». Et pour recouvrir la nationalité belge, Johnny Hallyday (de son vrai nom Jean-Philippe Smet) est prêt à suivre une longue procédure, qui devait théoriquement durer entre 15 et 18 mois. Une demande a été adressée à la Chambre des représentants. Et la commission des naturalisations va examiner son cas. Pourquoi le rockeur français veut-il redevenir belge ? Hallyday, né le 15 juin 1943 à Paris d’une mère française, Huguette Clerc, et d’un père bruxellois, Léon Smet, pensait avoir les deux nationalités. À tort car, à sa naissance, son père n’était pas divorcé de sa précédente épouse. Or, à l’époque, la loi belge n’autorisait pas la reconnaissance d’enfants adultérins au contraire de la loi française. Pour justifier sa demande, Johnny évoquait « un retour à une partie de ses racines ». D’aucuns avançaient des raisons fiscales, car en Belgique chez nous, il n’existe pas d’ISF (impôt de solidarité sur la fortune) ni de taxation sur les plus-values, et le secret bancaire était alors plus strict qu’en France. Une hypothèse balayée par d’autres qui avançaient qu’il ne fallait pas nécessairement être Belge, mais que le simple fait de résider ou d’avoir sa résidence principale en Belgique suffisait… Reste que Belge, Johnny aurait pu s’installer à Monaco, un paradis fiscal interdit aux Français…

Octobre 2007, Johnny change d’avis.

Rebondissement, il y a exactement dix ans. Il annonce à des journalistes venus l’interviewer pour la sortie de son nouvel album qu’il renonçait à son combat pour devenir Belge. « On m’a assez traîné dans la boue quand je me suis installé à Gstaad », a ainsi déclaré Johnny, qui ajouta que « Nicolas Sarkozy était au courant ». Sept mois plus tôt, les députés avaient déjà analysé son dossier et avaient décidé de reporter la décision en attendant d’avoir toutes les données sur l’artiste. « Je viens de payer 5 millions d’euros d’impôts sur ma tournée. Qu’on arrête de dire que je ne paie pas d’impôts en France », avait ajouté Johnny dans cette interview, voulant mettre fin à toutes les polémiques.

En Belgique, les fans du rockeur étaient déçus. Johnny Flash, un sosie de Johnny habitant Gerpinnes nous expliquait qu’il aurait aimé que Johnny Hallyday, son idole depuis toujours, prenne la nationalité belge, celle de ses parents. « Tout ça, c’est la faute aux Flamands, je l’ai dit, l’autre jour, à la télé. Si Johnny avait chanté quelques chansons en flamand, on n’en serait pas là. Sa demande de nationalité belge aurait été acceptée tout de suite », précisait alors Johnny Flash.

Notre sélection vidéo