Abonnez-vous pour 1€

#BoycottNetflix: pourquoi les internautes appellent à boycotter Netflix? (vidéos)

Un film égyptien est à l'origine de la polémique...
Un film égyptien est à l'origine de la "polémique"... - © Isopix

Certains twittos francophones semblent remontés contre Netflix. La raison ? Un film qui crée la polémique auprès de la communauté musulmane, appelant tout simplement au boycott du géant du streaming avec le hashtag #BoycottNetflix, déjà utilisé plus de 8500 fois.

Ce film, c’est  » Sheikh Jackson », un long-métrage égyptien paru en 2017 et qui raconte l’histoire d’un religieux musulman en pleine crise identitaire, devenant le sosie de Michael Jackson. À sa sortie, il avait reçu des critiques plutôt élogieuses, remportant même un prix au Festival international du film de Toronto. « Sheikh Jackson » devait également représenter l’Égypte aux Oscars dans la catégorie Meilleur Film en langue étrangère. Malheureusement, il n’avait pas été retenu parmi les cinq nominés.

Aujourd’hui, cette création égyptienne suscite un vif débat sur Twitter. Une scène en particulier a mis le feu aux poudres : celle d’un imam en pleine prière, dérangé par ses fidèles qui se lancent dans une chorégraphie de Michael Jackson (en l’occurence, celle de « Thriller »). Une séquence a priori humoristique et décalée, mais considérée par certains comme « un manque de respect ». Ainsi est donc né le hashtag #BoycottNetflix, qui trône actuellement en trending topics (les sujets les plus discutés) sur la twittosphère française.

Face à ce déferlement, d’autres twittos ont voulu tempérer les choses, rappelant notamment que ce film datait de 2017, n’était pas produit par Netflix et n’était même pas disponible en France (ni en Belgique, d’ailleurs) ! Certains en ont aussi profité pour glisser quelques notes d’humour, histoire de relativiser.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que des internautes appellent au boycott de Netflix pour des raisons plus ou moins identiques. À sa sortie en janvier 2020, la série « Messiah » en janvier 2020 avait aussi été au centre d’une polémique. Pour rappel, « Messiah » est un thriller politico-religieux qui se déroule au Moyen Orient. Les sujets évoqués – la religion, le terrorisme et la crise israélo-palestinienne – avaient provoqué le lancement d’une pétition, dans laquelle était dénoncée une « propagande maléfique et anti-islamique ». Si cet appel n’avait recueilli qu’un peu plus de 4.000 signatures, il avait interpellé le casting de la série. Tomer Sisley avait déclaré au Parisien : « Si ça avait été une propagande anti-quoi que ce soit, je n’y aurais pas participé. Les gens qui signent la pétition n’ont même pas vu la série. »